WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Bauhaus Royal Rally of Scandinavia
Sweden
Starts: Thursday, June 13, 2024 at 12:00:00 PM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Fri 22 Apr 2022

Rovanperä domine un vendredi matin humide

Le Finlandais Kalle Rovanperä a fait fi de son manque d'expérience pour prendre les commandes d'un Rallye de Croatie riche en action vendredi matin.

Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) avait manqué l'occasion d'apprendre les routes il y a douze mois en partant à la faute après quelques kilomètres seulement lors de la première édition du Rallye de Croatie en Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Malgré cela, le pilote âgé de vingt-et-un ans a remporté trois des quatre premières spéciales sous la pluie pour se construire une avance de 12''5 sur Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) à mi-parcours de la première étape.

Premier à s'élancer dans les spéciales, le leader du championnat ne semblait pas perturbé par l'adhérence précaire et profitait même de conditions se détériorant à chaque passage en raison de la boue rapportée sur la route.

Le pire était pour Esapekka Lappi (Toyota GR Yaris Rally1), contraint à l'abandon dans la première spéciale après avoir tapé une pierre à l'avant droit. Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Puma Rally1) devait également renoncer après avoir traversé une haie pour atterrir dans un jardin.

Leader du WRC2, Yohan Rossel (Citroën C3 Rally2) pointait ainsi au neuvième rang devant Chris Ingram (Škoda Fabia Rally2).

• Une couverture complète du Rallye de Croatie est disponible sur WRC+ All Live ici, avec la diffusion de chaque spéciale, des interviews, des reportages et les analyses de nos experts en direct du parc d'assistance.   

Fourmaux jardine dans l'ES3

Malgré un virage manqué dans l'ES2, Craig Breen (M-Sport Ford Puma Rally1) pointait 1''9 plus loin pour sa première apparition en conditions humides avec le modèle. Son équipier Gus Greensmith (M-Sport Ford Puma Rally1) se faisait également une chaleur dans l'ES1 et endommageait l'aérodynamique avant de sa voiture avant de retrouver le parc d'assistance au cinquième rang, plus d'une demi-minute plus loin.

Oliver Solberg (Hyundai i20 N Rally1) terminait sixième en dépit d'un tête-à-queue dans la première spéciale. Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) et Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) suivaient, le Gallois comptant déjà plus de deux minutes de retard sur Kalle Rovanperä après une crevaison à l'avant-gauche dans l'ES1 et l'ES4.

« Je pense que j'étais assez à l'aise avec la voiture dans ces conditions difficiles », a-t-il confié. « Notre position de départ est bonne, mais nous avons été un peu plus rapides que les gars derrière nous, donc il n'y a peut-être pas que cela qui nous aide. »

L'équipe Toyota Gazoo Racing monopolisait d'ailleurs les scratches puisque le seul rayon de soleil d'Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) était son meilleur temps dans l'ES3, où il devançait Kalle Rovanperä pour 2''6.

En parallèle, Thierry Neuville faisait état de conditions « horribles », mais le pilote Hyundai Motorsport signait le deuxième meilleur temps à trois reprises : « Je suis immédiatement allé dans le fossé après trois virages dans la première spéciale tant l'adhérence était faible. »

Les deux hommes de tête creusaient rapidement l'écart sur leurs poursuivants. Troisième, Ott Tänak (Hyundai i20 N Rally1) accusait déjà 47''3 de déficit et estimait que ses réglages étaient trop rigides pour les routes glissantes.

Plus d'actualités