WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Fri 04 Mar 2022

Pleine corde : Rallye de Suède

Rapide, effréné et sans aucun doute magique. Nous venons juste de nous réchauffer après notre voyage au pays des merveilles hivernales du Rallye de Suède. Rejoignez-nous maintenant pour revenir sur les principaux sujets de discussion du week-end.

La performance du week-end 

Sortait-il vraiment d'une période de cinq mois sans rallye ? On ne l'aurait pas dit...

Remplaçant à temps partiel de Sébastien Ogier, Esapekka Lappi avait un grand vide à combler. La nature extrêmement rapide des spéciales suédoises exigeait aussi un juste équilibre entre engagement et régularité. Et il faut admettre que le Finlandais a su le trouver !

Esapekka Lappi s'est dédié au collectif et son scratch dans Kamsjön ainsi que sa troisième place à l'arrivée a donné de quoi sourire au directeur de l'équipe Toyota Gazoo Racing, Jari-Matti Latvala.

Espérons que nous n'aurons pas à attendre encore cinq mois pour le revoir...

La spéciale inoubliable

Långed, l'avant-dernière spéciale du samedi, était le rêve de tout fan de rallye : voir des équipages lancés à 200 km/h à travers de longues courbes, des forêts de pins et dans l'obscurité la plus totale...

Le passage de Kalle Rovanperä a permis au pilote finlandais de poser les fondations de sa victoire en qse montrant 4''5 plus rapide que son équipier Elfyn Evans.

Un conseil : allez voir les images embarquées sur WRC+ et vous comprendrez notre choix !

La plus grande surprise

Après un début de saison compliqué, de nombreux observateurs avaient retiré Hyundai Motorsport de la liste des prétendants à la victoire dans les premiers rallyes de l'année.

Si le constructeur coréen court toujours derrière un premier succès dans l'ère hybride, Hyundai a toutefois démontré qu'il faudra compter sur sa Hyundai i20 N Rally1 cette saison.

Thierry Neuville et Ott Tänak ont remporté six spéciales à eux deux et leurs réactions étaient aux antipodes de celles vues au Monte-Carlo. Quel retournement de situation !

Le tournant Asahi Kasei

À oublier

On attendait beaucoup de Craig Breen, mais son rallye était plus ou moins fini après deux excursions dans des murs de neige dès l'ES2. Le pilote M-Sport Ford World Rally Team restait même bloqué dans le second pour le reste du vendredi.

Si l'Irlandais a rebondi avec le scratch dans Umeå 1, il aura à cœur de rapidement tourner la page du Rallye de Suède.

L’image du rallye

Voici Oliver Solberg, l'enfant du pays, en pleine attaque au volant de sa Hyundai dans l'ES11.

Remarquez les centaines de fans en arrière-plan ayant bravé des températures négatives pour voir leurs pilotes et voitures préférés.

Le plus beau sauvetage

Le sauvetage de Thierry Neuville dans Långed 2 a fait la différence entre une deuxième ou une troisième place.

Piégé au freinage, le Belge entrait dans un virage serré à gauche un peu trop vite. Après un grand travers lui faisant frôler un mur de neige à l'extérieur, le pilote Hyundai Motorsport a probablement mêlé talent et chance en maintenant son pied sur l'accélérateur pour revenir sur la route en perdant un minimum de temps.

Walter Röhrl aurait été fier.

La déclaration du rallye

« Je n'ai pas trop la tête aux célébrations. C'était une semaine vraiment difficile pour les Ukrainiens et j'espère qu'ils trouveront la force et l'espoir nécessaires en ces temps difficiles. »

Rien à ajouter. La réaction de Kalle Rovanperä après sa victoire démontre sa maturité tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de sa voiture.

Vous n’y croirez pas

Il y a moins de deux mois, Jon Armstrong était toujours à la recherche de partenaires pour être présent au départ.

S'il a commencé le rallye sans essai préalable, le Britannique s'est imposé en Junior WRC pour 2''7 d'avance sur le Finlandais Lauri Joona.

En un nombre

121,5 km/h. La vitesse moyenne de Kalle Rovanperä sur les dix-sept spéciales du parcours. Nous vous avions dit que le Rallye de Suède était rapide...

Mais aussi…

La victoire de Kalle Rovanperä survient vingt-et-un ans après l'unique victoire de son père Harri en Championnat du Monde FIA des Rallyes, sur cette même épreuve.

Rovanperä Jr n'avait alors que quatre mois. Vous avez dit coup de vieux ? 

Plus d'actualités