WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Fri 25 Feb 2022

Rovanperä en tête en Suède

Si trois pilotes différents ont pris les commandes du Rallye de Suède lors d'une première étape menée tambour battant, Kalle Rovanperä pointe aux commandes du classement après la première boucle.

Malgré son rôle d'ouvreur généralement perçu comme un handicap sur des routes enneigées, Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) signait le meilleur temps dans Sävar, la dernière spéciale de la matinée, pour s'emparer des commandes du Rallye de Suède avec 10''4 d'avance sur Oliver Solberg (Hyundai i20 N Rally1).

Deuxième des premiers secteurs chronométrés de Kroksjö et Kamsjön, le Finlandais trouvait sa mission loin d'être facile en cette première journée d'action du deuxième rendez-vous de la saison 2022 du Championnat du Monde FIA des Rallyes.

« Ce matin était déjà assez piégeux, mais la dernière spéciale était la meilleure de toutes », a-t-il confié. « Le seul problème en étant le premier sur la route n'est autre que les blocs de neige à l'intérieur et à l'extérieur des virages. Je pensais que les routes seraient plus propres et cet après-midi pourrait être encore plus compliqué. »

En parallèle, Oliver Solberg connaissait la meilleure matinée de sa carrière en WRC. Le Suédois âgé de vingt ans était toujours présent dans le trio de tête malgré des notes trop optimistes dans Kamsjön et trop prudentes dans Sävar.

Frustré par sa performance, Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) complétait le podium provisoire à 11''2 du leader : « Pour être honnête, je n'ai pas vraiment confiance en ma voiture, je me bats avec l'avant, donc c'est difficile de s'engager et d'avoir un pilotage fluide. »

Le Gallois ne comptait qu'une seconde d'avance sur Thierry Neuville (Hyundai i20 N WRC). Victimes d'un problème électrique le contraignant à des réparations d'urgence entre Kamsjön et Sävar, le Belge et son copilote Martijn Wydaeghe étaient sauvés par l'interruption temporaire de la spéciale de Kamsjön causée par Craig Breen (M-Sport Ford Puma Rally1).

Leader après la première spéciale, Ott Tänak (Hyundai i20 N Rally1) devait ensuite composer avec des dégâts à l'avant affectant l'aérodynamisme de sa voiture sur les routes forestières rapides de la Suède. L'Estonien voyait même son pare-chocs tomber dans Sävar et rétrogradait alors au cinquième rang en concédant dix nouvelles secondes face à Kalle Rovanperä.

Trois ans après son départ du constructeur japonais, Esapekka Lappi (Toyota GR Yaris Rally1) réalisait un retour fulgurant chez Toyota Gazoo Racing en signant le meilleur temps dans Kamsjön pour prendre les rênes du rallye, mais le Finlandais calait au départ du test suivant et perdait cinq positions en raison d'une approche plus prudente.

Si les concurrents de la deuxième place à la sixième position se tenaient en 3''6 seulement, Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) pointait 18''7 plus loin. Le Japonais comptait vingt secondes d'avance sur Gus Greensmith (M-Sport Ford Puma Rally1), qui avait perdu du temps en manquant un freinage dans la première spéciale avant de connaître un souci avec le système hybride et la boîte de vitesses de sa voiture.

Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Puma Rally1) et Ole Christian Veiby (Volkswagen Polo GTI R5), leader du WRC2, complétaient un top dix dont Craig Breen était absent. L'Irlandais plongeait dans un mur de neige dans les premiers kilomètres de Kamsjön avant de reprendre la route, jusqu'à son deuxième rendez-vous avec la neige l'immobilisant au sommet d'un talus.

• Une couverture complète du Rallye de Suède est disponible sur WRC+ All Live ici, avec la diffusion de chaque spéciale, des interviews, des reportages et les analyses de nos experts en direct du parc d'assistance.   

Vidéo : Craig Breen goûte à la neige dans l'ES2
Plus d'actualités