WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Sat 22 Jan 2022

Ogier reprend la main après un samedi matin spectaculaire

Le Français Sébastien Ogier a repris la tête du Rallye Monte-Carlo à son grand rival Sébastien Loeb après un samedi matin haletant ayant mis fin aux chances de victoire d'Elfyn Evans.

« Je n'étais pas très content de la voiture dans la première spéciale », admettait Sébastien Ogier. « Je me suis beaucoup battu avec la voiture. Dans la dernière, il fallait tout simplement survivre. Ce n'est jamais facile de voir le bout de cette spéciale, mais nous y sommes. »

En parallèle, Sébastien Loeb ne parvenait pas à reproduire le rythme lui ayant valu quatre meilleurs temps vendredi.

« C'était plus difficile aujourd'hui », expliquait l'Alsacien. « La route est très sale dans notre position et je pense que nous payons un peu notre choix des pneus super tendres. La dernière spéciale n'était pas facile avec deux pneus cloutés et deux slicks. C'était compliqué de maintenir la voiture droite, mais j'ai essayé d'attaquer. »

Craig Breen (M-Sport Ford Puma Rally1) pointait au troisième rang à plus d'une minute, l'Irlandais évitant le chaos sévissant sur ses adversaires directs.

Vidéo - Oliver Solberg part à la faute samedi matin

Elfyn Evans glissait ainsi dans un virage à gauche à Saint-Geniez, laissant sa GR Yaris au bord d'une pente raide avec un angle alarmant. Le drapeau rouge faisait alors son apparition pour ramener sa voiture sur l'asphalte, permettant au Gallois de continuer après avoir perdu de nombreuses minutes.

De son côté, Ott Tänak concédait plus d'une minute avec une crevaison à l'arrière gauche dans la première spéciale du jour. Le pire était toutefois à venir pour l'Estonier puisqu'il abordait Saint-Geniez avec des pneus non cloutés et percutait un talus en étant surpris sur la neige et le verglas. L'impact laissait quelques dégâts puisque du liquide de refroidissement s'échappait de son moteur avant qu'une nouvelle crevaison ne mette fin à la journée de l'équipage du Hyundai Motorsport.

Thierry Neuville n'était pas épargné avec des problèmes mécaniques tout au long de la matinée : « Dès que je freine, la voiture se déplace d'un côté et je vais devoir finir la journée comme ça », lâchait le Belge, relégué à 46''3 de Craig Breen.

Gus Greensmith perdait également des places en raison d'un problème mécanique. Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) profitait des différents incidents pour grimper de la neuvième à la cinquième position devant Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1), parti en tête-à-queue. Enfin, Oliver Solberg (Hyundai i20 N Rally1) perdait une demi-heure dans un ravin après avoir bloqué ses freins.

Le reste du top dix reste provisoire en attendant l'attribution de temps forfaitaires après l'arrêt de la dernière spéciale matinale, mais un autre pilote absent était Stéphane Lefebvre (Citroën C3 Rally2). Leader du WRC2, le Français arrachait une roue arrière droite en tapant à Saint-Jeannet.

• Une couverture complète du Rallye Monte-Carlo est disponible sur WRC+ All Live ici, avec la diffusion de chaque spéciale, des interviews, des reportages et les analyses de nos experts en direct du parc d'assistance.   

Avec deux meilleurs temps en trois spéciales disputées près de Digne-les-Bains dans les Alpes, Sébastien Ogier (Toyota GR Yaris Rally1) reprenait les commandes des rallyes avec 5''4 d'avance sur Sébastien Loeb à mi-parcours de la troisième et avant-dernière étape de l'épreuve.

Cette manche d'ouverture du Championnat du Monde FIA des Rallyes basculait dans une nouvelle dimension avec la sortie de route d'Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1), les soucis rencontrés par Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1), Ott Tänak (Hyundai i20 N Rally1), Gus Greensmith (M-Sport Ford Puma Rally1) et Oliver Solberg (Hyundai i20 N Rally1), sans oublier les premiers tours de roues sur la neige et le verglas en montagne.

Elfyn Evans se montrait d'abord le plus rapide dans Fugeret / Thorame-Haute, mais Sébastien Ogier profitait de son scratch dans Saint-Jeannet / Malijai pour revenir à égalité avec son compatriote Sébastien Loeb. Fort du meilleur temps dans Saint-Geniez / Thoard, où l'on retrouvait cinq kilomètres de conditions hivernales au sommet de l'emblématique col de Fontbelle, Sébastien Ogier retrouvait les commandes qu'il avait cédé vendredi matin.

Plus d'actualités