WRC ORLEN 80th Rally Poland
Poland
Starts: Thursday, June 27, 2024 at 8:00:00 AM
ERC Delfi Rally Estonia
Estonia
Starts: Friday, July 5, 2024 at 6:00:00 AM
Ferratum World RX of Sweden 1
Sweden
Starts: Saturday, July 6, 2024 at 6:00:00 AM

Fri 21 Jan 2022

Loeb intraitable au Monte-Carlo

Le Français Sébastien Loeb a remporté les trois spéciales disputées vendredi matin pour prendre la tête de la manche d'ouverture du Championnat du Monde FIA des Rallyes au Rallye Monte-Carlo.

Âgé de quarante-sept ans, Sébastien Loeb (M-Sport Ford Puma Rally1) n'en finit plus de remonter le temps après avoir signé la dernière de ses sept victoires au Monte-Carlo en 2013. L'Alsacien devançait ainsi Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) et Sébastien Ogier (Toyota GR Yaris Rally1) au terme d'une matinée captivante vendredi.

Sébastien Loeb comptait un léger retard sur son rival Sébastien Ogier après la courte étape du jeudi soir, mais il inversait la tendance dans les trois spéciales matinales dans les Alpes. Il rejoignait ainsi la zone de changement de pneumatiques établie à Puget-Théniers avec un avantage de 10''6 sur Elfyn Evans.

Sébastien Ogier pointait 2''4 plus loin après avoir redoublé de prudence sur les routes verglacées de Val-de-Chalvagne / Entrevaux, le dernier test de la boucle, où il concédait près de seize secondes face à Sébastien Loeb.

« J'ai attaqué fort toute la matinée », admettait Sébastien Loeb. « C'était délicat avec le verglas, nous avions beaucoup d'adhérence à certains endroits, mais il n'y en avait aucune à d'autres. J'ai des bonnes sensations avec la voiture et j'ai essayé d'être à fond du début à la fin. »

Vidéo - Fourmaux part à la faute au Monte-Carlo

Peu à l'aise avec sa nouvelle voiture dans ces conditions piégeuses, Elfyn Evans signait toutefois le deuxième meilleur temps à Entrevaux pour bondir en deuxième position malgré une crevaison lente après une sortie large dans une épingle.

Sébastien Ogier confiait que son choix de Pirelli tendres et supertendres était un compromis, mais le Français tenait bon jusqu'à ce que le gel et le verglas le persuadent de ne prendre aucun risque.

Quatrième, Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) pointait déjà à 40''2. Le Belge montait crescendo au fil de la matinée après avoir qualifié la première spéciale de « cauchemar » et déclaré « n'avoir jamais eu aussi peur au volant ».

Craig Breen (M-Sport Ford Puma Rally1) complétait le top cinq, 5''8 plus loin. L'Irlandais estimait rouler à 70 % du potentiel de sa voiture, ce qui lui permettait de tenir Ott Tänak (Hyundai i20 N Rally1) à l'écart.

L'Estonien était pour sa part ralenti par des problèmes avec le système hybride de sa voiture, mais il conservait 8''2 de marge sur Gus Greensmith (M-Sport Ford Puma Rally1), quatrième avant de rencontrer lui aussi un souci avec l'hybride dans la dernière spéciale de la matinée. 

Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1), Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) et Oliver Solberg (Hyundai i20 N Rally1) complétaient le top dix à mi-journée malgré un tête-à-queue et de la fumée dans l'habitacle du dernier cité.

Quatrième hier soir, Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Puma Rally1) voyait son rallye se terminer au fond d'un ravin dans Roure / Beuil (ES3). Son copilote Alexandre Coria et lui sont indemnes grâce aux nouveaux châssis à cellule de survie renforcée introduits cette année.

• Une couverture complète du Rallye Monte-Carlo est disponible sur WRC+ All Live ici, avec la diffusion de chaque spéciale, des interviews, des reportages et les analyses de nos experts en direct du parc d'assistance.   

Plus d'actualités