Teaser Image

Toyota Gazoo Racing WRT

Présentation de l‘équipe

L‘équipe en quelques mots

Info

Lieu:  JPN
Fondé en: 2016
Directeur: Tommi Mäkinen
Pilote: Esapekka Lappi, Jari-Matti Latvala, Ott Tänak
Pneumatiques: Michelin

Nouvel arrivant en WRC en 2017, le Toyota Gazoo Racing WRT porte les attentes, de longue date, du retour de Toyota en Championnat du Monde. La marque nipponne est synonyme de succès au plus haut niveau, durant les années 1980 et 1990.

Les débuts de Toyota en rallye remontent à 1957, quand la marque prend part au Mobilgas Rally Australia. Mais c’est en 1975 que le constructeur commence à faire parler de lui dans la discipline, avec la victoire de Hannu Mikkola lors du Rallye des 1000 Lacs, en Finlande, au volant d’une Corolla.

Toyota installe son quartier général à Cologne, en Allemagne, et enregistre davantage de succès en WRC, y compris trois victoires consécutives au Safari Rally.

En 1990, Toyota voit pour la première fois un de ses pilotes devenir Champion du Monde, en la personne de Carlos Sainz. En 1993, elle est la première marque japonaise à être sacrée chez les constructeurs. Jusqu´à son retrait à la fin de l’année 1999, Toyota enregistre trois titres constructeurs (1993, 94 et 99) et quatre sacres chez les pilotes (Carlos Sainz par deux fois, Juha Kankkunen et Didier Auriol).

Le retour en WRC de Toyota est confirmé en janvier 2015 par le président du groupe, passionné de rallye, Akio Toyoda.

Toyota établit son camp de base en Finlande, plaçant l´ancien Champion du Monde Tommi Mäkinen à la tête du projet, afin de développer une World Rally Car sur la base de la Yaris.

L’équipe va alors créer la surprise. Si l’on pouvait attribuer la deuxième place de Jari-Matti Latvala au Rallye Monte-Carlo à la chance des débutants, sa victoire en Suède dès le deuxième rendez-vous ôtait tous les doutes. En Finlande, Esapekka Lappi doublait la mise sur la manche la plus rapide du calendrier.

En 2018, Jari-Matti Latvala et Esapekka Lappi seront rejoints par Ott Tänak, débauché par Toyota après ses deux victoires pour M-Sport l’an passé.

Social media

Rally México