Tour de Corse :
le parcours

Le Tour de Corse (1er-4 octobre), comme son nom l’indique, couvre l’île en en faisant le tour, avec des spéciales longues et difficiles, qui mettent en lumière l’histoire de cette légende du Championnat du Monde.

Il n’y aura que neuf spéciales disputées lors des trois jours de compétition de l’épreuve insulaire, qui fait son retour au calendrier pour la première fois depuis 2008. Elle offre un format aujourd’hui inédit en Championnat du Monde, avec la spéciale la plus courte d’une longueur de 29 kilomètres. Quatre spéciales font plus de quarante kilomètres.

Fidèle à sa réputation, le parcours du Tour de Corse propose des routes étroites et sinueuses de montagne, serpentant autour des faces rocailleuses. L’enchaînement de ces courbes et l’asphalte un peu bosselé rapelleront bien vite pourquoi cette épreuve a acquis le surnom de Rallye des 10 000 virages.

Certaines sections à l’asphalte abrasif n’ont pas été empruntées depuis près de 30 ans, certaines sections sont nouvelles avec un revêtement plus roulant.

Le rallye démarre et prend fin dans la capitale de l’île, Ajaccio, où a vu le jour Napoléon Bonaparte. Le parc d’assistance unique est installé au centre, à Corte. Chaque fin d’étape se fera dans une ville différente, conformément au principe du Tour, à Bastia, dans le nord, et à Porte-Vecchio, dans le sud-est.

Chaque étape comprend trois spéciales. Le vendredi, les concurrents iront au nord d’Ajaccio, la samedi est la journée la plus longue avec 128,58 kilomètres de secteurs chronométrés en revenant vers le sud. Le dimanche, c’est au sud que l’on roulera, la dernière spéciale servant de Power Stage télévisée.

Au total, les neuf spéciales couvrent une distance de 332,73 kilomètres de compétition, et 983,80 km au total.  

More News

VIDEO