Ogier prend les commandes
au crépuscule

Le Français a profité du double passage dans la super spéciale ce vendredi soir pour prendre les commande du Rallye d’Australie.

Sébastien Ogier a pris la tête d’un joli triplé Volkswagen à l’issue de la première journée du Rallye d’Australie. Il a profité du double passage dans la spéciale de Coffs Harbour pour prendre les commandes, repoussant Jari-Matti Latvala à quatre dixièmes de secondes. Andreas Mikkelsen est troisième à 3.1 secondes.

Le Français mène les débats malgré sa qualité d’ouvreur sur les routes de Nouvelles Galles du Sud. Les conditions allant en s’asséchant, il a souffert du balayage et est tombé jusqu’au quatrième rang.

Kris Meeke en a profité pour mettre sa Citroën DS3 WRC en première position, après avoir gagné deux spéciales consécutivement. Il a su garder à distance Latvala, avant que ce dernier ne prenne l’avantage dans l’avant-dernière spéciale terre.

Latvala aurait alors pu garder cette avance jusqu’à la tombée de la nuit, mais ses freins en ont décidé autrement, et lui ont fait perdre quelques secondes. Le Finlandais a dû alors les purger avant la spéciale suivante.

Kris Meeke a longtemps mené ce vendredi

Meeke a alors rétrogradé au quatrième rang à l’issue des deux spéciales urbaines, mais n’a que 4.1 secondes de retard sur la tête de course. Le Nord-Irlandais a cependant une belle consolation : leader à l’issue des spéciales sur terre, il repartira samedi en dernière position des pilotes de pointe.

Mikkelsen et Hirvonen étaient initialement les plus grands rivaux de Meeke mais ont lâché un peu de terrain sur la fin. Toutefois, c’est une des meilleures premières journées de la saison de Mikko Hirvonen, avec seulement 7.9 secondes de retard sur le leader.

 

Hayden Paddon, premier pilote Hyundai en 6e position

Hayden Paddon a terminé sixième, juste devant un Mads Östberg sans relief, et qui a remplacé son différentiel arrière la mi-journée. Robert Kubica est huitième, malgré un tête-à-queue en début de journée. Elfyn Evans est derrière, ayant perdu du temps en calant dans une épingle au cours de l’ES2.

Thierry Neuville était dans le groupe des leaders en début de journée, malgré un passage hors de la route à la suite d’un saut. Mais une casse d’un bras de suspension lui a fait perdre plusieurs minutes et l’a repoussé au dixième rang.

Ce samedi, deux boucles de deux spéciales seront au programme, avec notamment la spéciale de Nambucca, longue de 48,92 kilomètres. En fin de journée, la super spéciale de Coffs Harbour sera à nouveau parcourue deux fois.

 

VIDEO

More News