Le debriefing de la Turquie,
seconde partie

Nous jetons un dernier coup d'œil dans le rétroviseur pour mettre en lumière les pilotes ayant connu un week-end à oublier, mais aussi l'un des endroits les plus spectaculaires de la saison.

À oublier
En Turquie, Ott Tänak avait l'occasion de mettre un doigt, voire une main sur le titre. Avec une avance de trente-trois points sur son plus proche rival, un nouveau résultat solide pour l'homme fort du WRC aurait laissé à Thierry Neuville et Sébastien Ogier un gouffre à combler.

Malheureusement pour l'Estonien, rien ne s'est passé comme prévu. Le balayage des routes l’a handicapé tout au long du vendredi, une crevaison l'a encore plus pénalisé avant le coup de grâce samedi matin lorsque son ECU l'a trahi. 

S'il a sauvé les meubles en prenant le maximum de points bonus en jeu dans la Wolf Power Stage grâce à un pari audacieux, celui d'effectuer tout le dimanche matin sans roue de secours pour gagner du poids, son avance s'est réduite de trente-trois à dix-sept points. Le message de Sébastien Ogier était clair : « Pas touche à mon trophée ! »

Vous n'y croirez pas
Il y a eu un sentiment de déjà-vu lorsque Thierry Neuville a glissé en dehors de la route avec sa Hyundai i20 WRC dès Yeşilbelde, la première spéciale du samedi matin. Il y a douze mois, ses espoirs de remporter un premier titre mondial avaient pris du plomb dans l'aile quand l'amortisseur de sa suspension avant gauche avait percé le capot dans le même test.

La surprise du rallye
Les équipes officielles engagées au sein du Championnat du Monde FIA des Rallyes avaient de toute évidence retenu les leçons du carnage provoqué par les routes turques l'an passé. Parmi la catégorie principale réunissant les World Rally Cars, seul l'abandon d'Ott Tänak samedi matin était à noter. 

La spéciale du rallye
Datça est devenue l'emblème du Rally Turkey. Selon les pilotes, elle offre un mélange de routes exceptionnelles, mais ce sont les décors incroyables dignes des plus belles cartes postales sur la Méditerranée qui la rendent aussi particulière. Le WRC visite des endroits incroyables et Datça (ci-dessous) a déjà sa place parmi les meilleurs !

VIDEO

More News