Citroën évalue ses suspensions

Après son doublé en Turquie, Citroën Racing garde le rythme avec trois jours d'essais au Pays de Galles cette semaine.

Éric Camilli, Sébastien Ogier et Esapekka Lappi se relaieront au volant de la Citroën C3 WRC de développement afin de trouver les réglages adéquats pour le prochain Wales Rally GB (3-6 octobre). Éric Camilli sera le premier dans la voiture pour éprouver des composants clés de la suspension avant de passer le relais à Sébastien Ogier.

Dans la foulée de sa victoire en Turquie lui ayant permis de reprendre espoir dans sa quête d'un septième titre mondial consécutif, le Français aborde l'avant-dernière manche européenne de la saison avec dix-sept points de retard sur Ott Tänak.

Pierre Budar, directeur de l’équipe Citroën Racing, a admis que les tests effectués cette semaine pourraient être déterminants dans la livraison d'une évolution sur la suspension juste à temps pour l'épreuve disputée autour de Llandudno.

« Nous avons de nouvelles pièces à disposition », a-t-il déclaré. « Nous ne saurons cependant pas si nous les utiliserons avant de finir nos tests. Le travail se concentre davantage sur la suspension et le châssis afin d'avoir quelques bonnes pistes sur les réglages en vue du Pays de Galles. Il est clair que nous devons améliorer la traction et l’adhérence et nous œuvrons dans ce sens. C’est un pas en avant assez important si nous décidons de les amener, puisqu’il s’agira de nouvelles pièces homologuées. Éric pilotera le premier jour des essais pour fournir aux ingénieurs des informations sur les nouvelles pièces. Il pourra ainsi toutes les éprouver et nos pilotes ne perdront pas de temps à essayer des choses nouvelles et différentes lors de leur essais sur les réglages. »

Avec cinq victoires sur l'épreuve en Championnat du Monde FIA des Rallyes, Sébastien Ogier possède le plus beau palmarès de l'histoire du Rallye de Grande-Bretagne. 

VIDEO

More News