Le calendrier 2020 du WRC dévoilé

Le Japon, le Kenya et la Nouvelle-Zélande effectueront leur retour au sein du Championnat du Monde FIA des Rallyes dans un calendrier revitalisé et plus international.

L'inclusion du Japon, dix ans après sa dernière édition, marque la première apparition de l'Asie au calendrier depuis lors. 

Le retour de l'emblématique Safari Rally du Kenya, l'un des événements les plus légendaires du sport automobile international, est aussi synonyme de retour du WRC en Afrique, le deuxième plus grand continent au monde, pour la première fois depuis 2002.

Pour la première fois en quarante-huit ans d'histoire, le WRC se produira sur six continents : Europe, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Asie, Afrique et Australasie. L'Afrique et l'Asie n'étaient plus apparues en même temps depuis 1999.

« Ce n'est un secret pour personne que nous voulions davantage internationaliser le championnat en incorporant plus d'épreuves en dehors de l'Europe », a déclaré Oliver Ciesla, directeur général de WRC Promoter, le détenteur des droits commerciaux de la discipline. « Nous y sommes parvenus pour l’an prochain avec un calendrier revitalisé et "new-look". »

Ces trois pays ont été confirmés dans un calendrier de quatorze manches approuvé par la FIA, l'instance dirigeante du sport automobile mondial, un an après l'introduction d'un deuxième rendez-vous sud-américain au Chili.

Des retours qui ajoutent histoire et tradition au calendrier

Contrairement aux éditions précédentes du Rally Japan sur l'île d'Hokkaido, au nord, l'édition 2020 sera basée à Nagoya, sur l'île principale d'Honshu, à trois heures de route de la capitale Tokyo.

Ce tout nouveau rallye asphalte formera la dernière étape de la saison en ayant lieu du 19 au 22 novembre.

Sébastien Loeb a remporté le dernier Rallye de Nouvelle-Zélande en 2012.

Célèbre pour être l'une des manches les plus difficiles du WRC avec ses routes ouvertes, sa météo imprévisible et son parcours trois fois plus long que ceux des autres rallyes, le Safari a évolué pour s'adapter au WRC moderne.

Son caractère unique devrait demeurer avec d'exigeantes routes fermées sur terre, de superbes décors de carte postale et une faune sauvage et exotique. Le rendez-vous d'Afrique de l'Est sera la huitième étape de la saison en ayant lieu du 16 au 19 juillet.

Enfin, le Rallye de Nouvelle-Zélande (3-6 septembre) effectuera son retour après une absence de sept ans. Auckland, sur l'île du Nord, accueillera le dixième rendez-vous de l'année pour la trente-troisième apparition du pays au calendrier.

Ses routes de terre lisses et fluides devraient faire à nouveau le bonheur des pilotes au milieu de décors spectaculaires garantissant de formidables images pour la télévision.

Oliver Ciesla a décrit le calendrier comme un « pas significatif » dans la croissance du WRC.

« Le retour du Japon et du Kenya assure une présence sur les deux plus grands continents du monde pour la première fois en plus de deux décennies », a-t-il ajouté. « L’Asie et l'Afrique sont apparues pour la dernière fois ensemble en 1999. Ces deux continents sont d'immenses marchés pour le WRC et je pense que toutes les personnes impliquées du côté des deux pays et de la FIA ont joué un rôle crucial dans le retour de ces rallyes au calendrier pour 2020. Il n'y a nul besoin de présenter la Nouvelle-Zélande. Elle possède une riche et longue histoire en WRC et le retour des spéciales sur terre près d'Auckland sera l'un des temps forts de l'année. » 

Le Rallye Monte-Carlo ouvrira la saison 2020.

L'Amérique latine à l'honneur avec un triple rendez-vous

Le coup d'envoi de la saison 2020 sera donné comme il est de tradition au Rallye Monte-Carlo, dans les Alpes françaises. Les concurrents se rendront ensuite en Suède pour le seul rendez-vous 100 % hivernal du calendrier. 

L'attention basculera ensuite sur les Amériques les mois suivants avec un triple rendez-vous dans trois pays hispanophones.

Les routes de terre du Mexique, du Chili et de l'Argentine accueilleront successivement le WRC de mi-mars à début mai. Les deux dernières seront disputées dans l'ordre inverse de l'an derneir, la manche chilienne se déroulant deux semaines avant celle dans les Andes.

En mai, les fortes chaleurs et les routes en terre du Portugal seront suivies de celles de l'Italie le mois suivant pour compléter la première moitié de la saison.

Le Kenya ouvrira la deuxième partie de saison en juillet avant de nouveaux affrontements sur terre en Finlande, en Nouvelle-Zélande et en Turquie d'août à septembre.

L'Allemagne sera le théâtre du premier rallye 100 % asphalte avant un dernier détour par la terre en Grande-Bretagne, qui devient l'avant-dernière manche d'une saison qui se terminera sur le tarmac japonais.

« C’est le calendrier le plus varié jamais vu sur le plan géographique avec six des sept continents au monde », a conclu Oliver Ciesla. « Les nouveautés apportent un sentiment de jouvence et ouvrent un nouveau chapitre excitant dans l'histoire du championnat, tant pour les concurrents que pour les passionnés. »

Voici le calendrier 2020 :

MancheRallyeDates
1.Monte-Carlo23-26 janvier
2.Suède13-16 février
3.Mexique12-15 mars
4.Chili16-19 avril
5.Argentine30 avril - 3 mai
6.Portugal21-24 mai
7.Italie4-7 juin
8.Kenya16-19 juillet
9.Finlande6-9 août
10.Nouvelle-Zélande3-6 septembre
11.Turquie24-27 septembre
12.Allemagne15-18 octobre
13.Grande-Bretagne29 octobre - 1er novembre
14.Japon19-22 novembre

More News