Un vendredi en Turquie :
Neuville et Ogier, surprenants leaders

Rivaux pour le titre, Thierry Neuville et Sébastien Ogier se tiennent en 3/10e de seconde en tête du Rallye de Turquie après une première étape fascinante et étonnante.

Leader du championnat, Thierry Neuville (Hyundai i20) a pris l'avantage sur le champion du monde Sébastien Ogier (Ford Fiesta) au terme d'une première journée épuisante sur les routes rocailleuses de Marmaris, au cœur de la Riviera turque. 

Que ces deux-là occupent les premières places est une énorme surprise étant donné le handicap qu'ils avaient en ouvrant une route mêlant une couche de sable profond et de la terre. En la balayant, tous les deux étaient supposés laisser une meilleure adhérence et des trajectoires plus rapides à leurs concurrents.

Le Belge avait qualifié sa position d'ouvreur de « désastre », mais il a tout de même passé sa journée parmi les six premiers. Il a même remporté deux des six spéciales du jour avant de ravir la première place à son équipier Andreas Mikkelsen (Hyundai i20), dont les gommes étaient arrivées à bout de souffle. Malgré une erreur dans la dernière spéciale du jour, Thierry Neuville a ensuite réussi à contenir un Sébastien Ogier déterminé.

« Nous sommes engagés dans une fantastique bataille pour les positions de tête », a-t-il confié. « C’est génial pour commencer ce nouveau rendez-vous. Les conditions auxquelles nous avons fait face aujourd'hui étaient très difficiles. Ces routes étaient complètement différentes de tout ce que nous avons connu cette saison. »

Comme beaucoup, Sébastien Ogier a été gêné par la poussière en suspension ce matin sur Çetibeli, la plus longue spéciale du rallye et peut-être même de la saison, avant de remonter de la septième à la deuxième place au prix d'une énorme performance lors du second passage en début d'après-midi.

Andreas Mikkelsen compte 2''3 de retard sur le Français. Le Norvégien menait la danse jeudi soir avant de perdre les commandes de deux spéciales ce matin. Hélas, les routes abrasives et les températures excédant 30°C ont finalement eu raison de ses pneumatiques.

Sébastien Ogier n'est que trois dixièmes de seconde de Thierry Neuville.

Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) a souffert pour trouver de l'adhérence dans les portions les plus cassantes, mais le Finlandais reste au contact en étant quatrième à 16''3 de la tête.

Son équipier Ott Tänak (Toyota Yaris) s'est plaint de problèmes de motricité, mais il a grimpé de la neuvième à la cinquième position dans les deux dernières spéciales. Il devance Hayden Paddon (Hyundai i20) pour 3''2, ce dernier étant lui-même suivi à 1''7 par Esapekka Lappi (Toyota Yaris).

Craig Breen (Citroën C3) a mené l'épreuve le temps de deux spéciales ce matin, mais une crevaison l'a relégué en huitième position. Teemu Suninen (Ford Fiesta) et Henning Solberg (Skoda Fabia R5) complètent le top dix.

Elfyn Evans (Ford Fiesta) et Mads Østberg (Citroën C3) ont tous les deux abandonné dans l'avant-dernière spéciale du jour, suspensions cassées. Le Gallois avait déjà perdu du temps en raison d'une fuite d'huile tandis que le Norvégien restait sur de bonnes performances lui ayant valu la troisième place à mi-journée.

L'étape de samedi aura un format similaire avec deux boucles identiques de trois spéciales, entrecoupées par un passage à l'assistance. Les routes seront plus meubles que celles d'aujourd'hui et auront pour toile de fond les superbes paysages de la côte ouest de Marmaris. Les six spéciales totaliseront 130,62 kilomètres.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Rally Turkey avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

Video

More News