Latvala impose son rythme
sur les routes d’Alsace

Sébastien Ogier auteur d’une journée noire, c’est Jari-Matti Latvala qui occupe ce soir la tête du Rallye de France-Alsace.

En quête de sa première victoire sur asphalte, le Finlandais a remporté quatre des sept spéciales du jour au volant de sa Volkswagen Polo R WRC. Au classement de la journée, il devance son coéquipier Andreas Mikkelsen de 8”2.

Latvala a pris le commandement dans le premier chrono, disputé dans les Vosges, au sud-ouest de Strasbourg. Mikkelsen lui a brièvement ravi la première position, mais les changements de set-up opérés sur la voiture du Finlandais à l’assistance de la mi-journée ont été synonymes d’un regain de confiance et lui ont permis de se détacher dans l’après-midi.

« Gagner un rallye asphalte, c’est mon rêve et aujourd’hui j’ai vécu une bonne journée qui m’en a rapproché. Ce matin, mes performances étaient un peu faibles, mais ça s’est bien passé cet après-midi. Andreas attaque, demain il va donc falloir que je continue à piloter de la même façon, » a déclaré Latvala.

Mikkelsen a rattrapé et passé Ogier (dans le cercle) dans la deuxième spéciale

Mikkelsen devance de 14”9 la Citroën DS3 de Kris Meeke, qui occupe la troisième place. La joie des trois hommes installés sur le podium provisoire contraste avec la déception de Sébastien Ogier.

Parti en tête-à-queue au début de l’ES2, le leader du Championnat du Monde a ensuite subi une perte de 4min30 à cause d’un capteur de boîte de vitesses défaillant causant des coupures moteur. Puis c’est un pointage anticipé pour l’épreuve suivante qui a valu à l’équipage Ogier-Ingrassia une pénalité de 4 minutes.

L’équipage a encore été retardé cet après-midi, cette fois par un amortisseur avant-gauche cassé, si bien que leurs espoirs de décrocher leur deuxième titre à domicile semblent s’être envolés.

S’il n’a pas été en mesure de rivaliser avec le rythme des VW, Meeke s’est une nouvelle fois imposé comme « le meilleur des autres » au volant de sa DS3. Il devance de 28”1 la Hyundai i20 de Dani Sordo, quatrième. Vainqueur de la dernière spéciale du jour, l’Espagnol se trouve en tête d’un groupe de quatre concurrents séparés par moins de 14 secondes.

Troisième place pour Kris Meeke

Mads Østberg pointe au cinquième rang, malgré des problèmes de transmission rencontrés cet après-midi sur sa DS3. A la sixième place, on retrouve Mikko Hirvonen (Ford Fiesta RS), plus satisfait après avoir changé le différentiel arrière et durci les réglages de son châssis. Robert Kubica complète ce petit groupe. Malgré un tête-à-queue, le Polonais est septième.

Bryan Bouffier, Martin Prokop et Elfyn Evans complètent le top 10. Le Gallois occupait une excellente quatrième place jusqu’à ce qu’une panne d’alternateur ne le stoppe alors qu’il ralliait l’assistance de la mi-journée. Aidé par son copilote Dan Barritt, il a dû pousser la Fiesta jusqu’au point de contrôle. L’équipage est parvenu à son but, non sans écoper d’une pénalité de 1min40 pour son retard.

Victime d’une casse de turbo sur sa Hyundai i20, Thierry Neuville occupe ce soir la onzième position.

Au programme demain, la deuxième étape sera la plus longue du rallye avec 125,50 km. La reprise s’effectuera à 6h30 pour deux boucles identiques de trois spéciales à proximité de Colmar, où se tiendra une assistance éloignée de 15 minutes. La journée se conclura par une spéciale urbaine à Mulhouse.

More News

VIDEO