Ogier résiste à l’attaque de
Latvala en Espagne

Face à un Jari-Matti Latvala en bien meilleure forme qu’hier, Sébastien Ogier a montré qu’il avait du répondant. Le Français conserve la tête du RallyRACC Rally de España au terme de la deuxième étape disputée samedi.

S’il termine devant Latvala demain, Ogier décrochera son deuxième titre mondial. Pour l’instant, il affiche 27”3 d’avance sur son coéquipier, et ce même si celui-ci a remporté quatre des six spéciales du jour. Le Finlandais a sorti le grand jeu pour tenter de rattraper la Polo n°1.

Après une journée sur terre hier, c’est sur le bitume que s’est poursuivi le rallye. Avec des températures atteignant les 35°C, la chaleur a mis à mal les pneus et les freins.

Auteur d’une performance sans relief hier, Latvala s’est montré bien plus incisif aujourd’hui. Ogier est cependant resté de marbre, et ce malgré une frayeur lors du second passage dans la spéciale marathon d’Escaladei. Dans ce chrono de 50 km célébrant la cinquantième édition de l’épreuve, le Français a dû parcourir 20 km avec une forte vibration en provenance d’un pneu délaminé.

Ogier a reconnu que son coéquipier avait attaqué fort : « Je dois féliciter Jari-Matti, parce qu’il a fait du bon boulot. Mon but était de contrôler ma place de leader, mais ça n’a pas vraiment été le cas dans certaines portions : j’ai dû me montrer très rapide pour rester dans son rythme. Il était très rapide. Ceci dit, je visais 20s d’avance ce soir et j’en ai plus, c’est bien. »

Performance impressionnante de Mikko Hirvonen, troisième

Mis à part un petit problème de freins, Latvala a vécu une journée sans encombre. « Hier j’étais déçu. Je voulais me battre pour la victoire, mais je pense que je suis un petit peu trop loin à présent. J’ai piloté de façon trop agressive et au lieu de penser à la terre, je pensais plutôt à l’asphalte qu’on allait avoir aujourd’hui, » a-t-il expliqué.

Mikko Hirvonen (Ford Fiesta RS) occupe la troisième place, à 1'18”6 du leader. Le Finlandais s’est défait d’Andreas Mikkelsen et de Mads Østberg pour se hisser sur la troisième marche du podium provisoire. Alors que le pilote Citroën est quatrième au général, Mikkelsen a rétrogradé au septième rang, devant s’arrêter pour remplacer un pneu crevé après un tête-à-queue.

Cinquième, Dani Sordo affiche 22”1 de retard sur Østberg. Il devance son coéquipier Thierry Neuville, remonté au sixième rang après les problèmes de freins qui l’ont ralenti hier. Derrière Mikkelsen, Martin Prokop, Hayden Paddon et Yuriy Protasov complètent le top 10.

Robert Kubica a cassé le différentiel arrière de sa Fiesta RS en faisant chauffer ses pneus avant la première spéciale du jour. Il a donc disputé toute la matinée avec deux roues motrices à l’avant, puis a abandonné cet après-midi en arrachant une roue.

Demain, les pilotes affronteront deux boucles de deux spéciales couvrant un total de 72,06 km chronométrés. Le second passage dans Riudecanyes fera office de Power Stage, retransmise en direct à la télévision, et mettra en jeu des points bonus pour les trois pilotes les plus rapides.

More News

VIDEO