Ogier leader de la première
journée en Espagne

Sébastien Ogier touche du doigt le trophée de Champion du Monde des Rallyes. Il s’est en effet constitué une confortable avance en tête du RallyRACC Rally de España au cours d’une première étape poussiéreuse.

Le pilote Volkswagen a bouclé les six spéciales du jour avec un avantage de 36”6 sur son plus proche poursuivant. Ses adversaires ont tous perdu du temps ce matin, ralentis par la poussière et un soleil rasant.

Contraint de finir devant Ogier s’il veut conserver une chance au championnat, Jari-Matti Latvala s’est hissé à la deuxième position dans la dernière spéciale du jour, prenant la tête d’un groupe de quatre pilotes séparés de seulement 4”8.

En ouvrant la route, Ogier s’attendait à perdre du temps durant la première boucle. Cependant, le désavantage dû au balayage a été compensé par la mauvaise visibilité qui a fait perdre du temps aux concurrents passés derrière lui.

Brièvement installé aux commandes ce matin, Thierry Neuville affichait 4”6 de retard sur Ogier à l’entame de la dernière spéciale. C’est alors qu’il a perdu 2’20 : déconcentré par la poussière dans sa Hyundai i20, il a heurté un talus et crevé à l’arrière-droite, ce qui l’a contraint à s’arrêter pour changer de roue.

Mads Østberg a été retardé par la poussière

Latvala a vécu une journée frustrante, entamée par un choc contre une pierre dans la première spéciale. Il n’a pas été en mesure de rivaliser avec la vitesse d’Ogier et a longuement occupé la septième position, jusqu’aux changements qu’a connus le classement dans la dernière épreuve du jour.

Mads Østberg, troisième, s’est dit frustré d’avoir été gêné par la poussière de Kris Meeke ce matin et celle de Thierry Neuville cet après-midi. Le pilote Citroën reste cependant en course pour le podium et affiche ce soir 0”6 de retard sur Latvala et 0”1 sur Andreas Mikkelsen, quatrième.

Epargné par les soucis, Mikko Hirvonen (Ford Fiesta RS) occupe la cinquième place à 4”1 de Mikkelsen. Malgré un tête-à-queue dans la dernière spéciale, Robert Kubica complète le top 6.

Dani Sordo a perdu 30 secondes au moment d’entamer l’avant-dernière épreuve du jour, son copilote Marc Marti ayant mal calculé l’heure de départ. L’Espagnol est tout de même septième, devant Martin Prokop, Thierry Neuville et Nasser Al-Attiyah.

Elfyn Evans a abandonné dans la dernière spéciale

Kris Meeke a été contraint à l’abandon dans l’ES3, victime de deux crevaisons en élargissant sa trajectoire. N’ayant qu’une seule roue de secours, il a dû s’arrêter dans la liaison faisant suite à ce chrono.

Auteur du scratch dans l’ES3, Hayden Paddon est devenu le premier pilote néo-zélandais à remporter une spéciale depuis 1999. Il a cependant perdu six minutes dès l’épreuve suivante, contraint de changer deux roues après avoir heurté un talus suite à un tête-à-queue. Plus tard, il a endommagé une suspension arrière lors d’un nouveau tête-à-queue dans l’ES7.

La journée d’Elfyn Evans s’est avérée mouvementée. Sorti de la route à trois reprises, il a fini par abandonner, radiateur endommagé.

Les équipes vont à présent faire passer les réglages de leurs voitures de la terre à l’asphalte en vue de l’étape de demain, qui comprend six spéciales pour 159,16 km chronométrés.

More News

VIDEO