La Suède change la donne pour 2020

Le prochain Rally Sweden (13-16 février 2020), seul rallye 100 % hivernal du calendrier, a pris une mesure importante pour assurer des conditions de route plus régulières aux premiers équipages à s'élancer lors de sa première étape transfrontalière.

Traditionnellement, les concurrents du rallye historique suivaient les WRC dans la première boucle de spéciales le vendredi matin en Norvège et en Suède avant le second passage des équipages.

Les premiers pilotes à s'élancer en WRC perdaient généralement du temps le matin en dessinant la trajectoire dans les forêts enneigées et se sentaient handicapés de devoir refaire ce travail l'après-midi puisque le passage des véhicules historiques, dont la trajectoire est différente des World Rally Cars, provoquait le retour de la neige fondue sur la ligne de course.

En 2020, le rallye historique parcourra les spéciales après les deux passages de l'événement principal. Les pilotes ayant obtenu de bons résultats lors de la première manche au Rallye Monte-Carlo seront donc les premiers à s'élancer et pourront composer avec une route moins polluée.

« Cela garantira des conditions plus équitables pour les premiers à s’élancer en WRC lors de la répétition des spéciales », a déclaré Stig Rune Kjernsli, le directeur de course.

Samedi, lorsque les concurrents du WRC partiront dans l’ordre inverse du classement, le rallye historique retrouvera sa place habituelle entre les deux boucles du rallye moderne.

En outre, plus de la moitié de l'itinéraire de l'an prochain sera différent de celui de cette saison, avec notamment une toute nouvelle spéciale près de la frontière suédo-norvégienne négociée à deux reprises vendredi.

Cette année, Sébastien Ogier ouvrait la route le vendredi matin en Suède.

Plusieurs spéciales familières comporteront de nouvelles sections tandis que d’autres absentes en février dernier retrouveront un parcours chronométré renouvelé à 54,1 %.

L'hippodrome de Karlstad accueillera toujours le coup d'envoi de l'épreuve jeudi soir avant que les équipages ne traversent la frontière vendredi pour deux spéciales en Norvège et deux en Suède.

Nyckelvattnet (18,94 km), dont le départ a lieu en Suède, sera un test inédit alors que Finnskogen (20,89 km) fera son retour pour la première fois depuis 2012. Les deux remplaceront Svullrya et Röjden.

Samedi, le clou du spectacle sera la légendaire spéciale Vargåsen et son célèbre Colin’s Crest. La première moitié du secteur chronométré sera toutefois inédite avec unedes routes inutilisées depuis 2001.

La deuxième étape verra également le retour de Torntorp, une version révisée d'Hagfors avec des routes qui n'avaient pas été vues depuis 2008, un deuxième passage à Karlstad et une super-spéciale dont l'arrivée sera donnée à l’entrée du parc d'assistance de Torsby.

Le dimanche restera identique avec deux passages dans Likenäs et la Wolf Power Stage à Torsby. Les dix-neuf spéciales totaliseront 301,26 kilomètres chronométrés. Retrouvez l'itinéraire complet en cliquant ici.

VIDEO

More News