Avant l'Espagne :
retour sur l'édition 2018

À l'issue d'un final palpitant au RallyRACC Catalunya - Rally de España 2018, Sébastien Loeb a signé sa première victoire en WRC depuis plus de cinq ans face à Sébastien Ogier. Retour sur un succès historique.

Vendredi
Sur la terre glissante de Catalogne, Ott Tänak (Toyota Yaris WRC) prenait une avance de 26''8 face au héros local Dani Sordo (Hyundai i20 WRC) et ses rivaux Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC) et Sébastien Ogier (Ford Fiesta WRC) après la première étape.

Bien qu'il n'ait signé qu'un scratch sur des routes favorisant ceux qui partaient loin grâce au balayage améliorant l'adhérence pour ses adversaires, l'Estonien ne finissait qu'une seule fois en dehors du top trois sur les sept spéciales du jour.

Dani Sordo remportait une spéciale pour reléguer Elfyn Evans (Ford Fiesta WRC) à 2''9 dans le dernier test. Sébastien Loeb (Citroën C3 WRC) finissait à une demi-seconde du Gallois après avoir souffert de sous-virage.

Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris WRC) était le plus grand rival d'Ott Tänak et était sur le point de déloger son équipier des commandes avant qu'une crevaison ne lui coûte presque cinquante secondes. Le Finlandais plongeait au dixième rang avant de réintégrer le top cinq avec 1''5 d'avance sur Andreas Mikkelsen (Hyundai i20 WRC). Sébastien Ogier n'était que septième, deux places devant Thierry Neuville.

Samedi
Jari-Matti Latvala passait en tête lors d'une étape passionnante s'achevant avec six pilotes en lice pour la victoire. Le Finlandais était d'ailleurs le troisième leader d'une nouvelle journée spectaculaire où la lutte pour le titre a connu plusieurs rebondissements.

Derrière, Sébastien Ogier faisait un retour remarqué en se hissant à la deuxième place à seulement 4''7 des commandes. Dans le clan Toyota, les sourires de Jari-Matti Latvala contrastaient avec le désespoir d'Ott Tänak, désormais huitième après une crevaison à l'avant gauche. 

Le podium provisoire était complété par Sébastien Loeb, qui augmentait progressivement la cadence pour pointer à 3''3 de son compatriote. Elfyn Evans était 1''8 plus loin alors que Thierry Neuville grimpait de la neuvième à la cinquième place.

Première victoire pour Sébastien Loeb depuis l'Argentine 2013.

Dani Sordo avait brièvement mené, mais l'Espagnol souffrait dans des conditions dégradées et perdait quatre places dans l'avant-dernière spéciale pour terminer sixième à 16''5 du leader.

Dimanche
Vainqueur pour la dernière fois au Rallye d'Argentine 2013, Sébastien Loeb s'emparait de la tête en remportant les deux premiers spéciales grâce à un choix de pneus inspiré sur des routes séchantes. 

S'il perdait de précieuses secondes avec un tête-à-queue dans l'avant-dernier test permettant à Sébastien Ogier de se rapprocher, le nonuple champion du monde des rallyes scellait finalement sa neuvième victoire en Espagne pour 2''9.

Sébastien Ogier pouvait se consoler en reprenant la tête du championnat pour trois points face à Thierry Neuville, relégué du troisième au quatrième rang après avoir tapé une pierre et cassé sa roue arrière droite dans la Power Stage.

Elfyn Evans lui arrachait alors la troisième marche du podium pour une demi-seconde. Dani Sordo et Ott Tänak se classaient respectivement cinquième et sixième tandis que Jari-Matti Latvala percutait une barrière dans l'avant-dernière spéciale, crevant ainsi son pneu avant gauche et le rétrogradant en huitième position.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le RallyRACC Catalunya - Rally de España avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

VIDEO

More News