Analyse : le calendrier du WRC

L'arrivée du Chili au calendrier 2019 du Championnat du Monde FIA des Rallyes permet d'équilibrer le nombre de pays européens ou non depuis la création de la discipline en 1973.

Basé sur les routes de terre autour de Concepción, le Rallye du Chili (9-12 mai) est le dernier d'une longue liste à rejoindre le Championnat du Monde FIA des Rallyes après l'officialisation du calendrier lors du Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA vendredi dernier.

Le Chili devient ainsi le trente-deuxième pays à accueillir la discipline depuis le lancement du championnat il y a de cela quarante-cinq ans.

En plus de confirmer l'impact mondial du WRC, l'arrivée du Chili permet aux pays non-européens d'égaler le nombre de pays du Vieux Continent : seize partout ! Un chiffre qui nous a donné l'envie de nous plonger dans les archives à la recherche d'anectodes...

  • La Finlande et la Grande-Bretagne ont accueilli le plus d'épreuves du Championnat du Monde des Rallyes (45).
  • Avant le Chili, le dernier pays à avoir accueilli le WRC était la Bulgarie. Il n'y a eu qu'une édition, disputée en 2010 et remportée par le nonuple Champion du Monde Sébastien Loeb.
  • Sept pays présents au tout premier calendrier en 1973 étaient encore là en 2018 : la Finlande, la Grande-Bretagne, la France, l'Italie, la Suède, Monaco et le Portugal.
  • Trois pays ont organisé une seule manche du WRC : l'Autriche en 1973, la Bulgarie en 2010 et la Chine en 1999.
  • Cette année, le Kennards Hire Rally Australia (15-18 novembre) formera la 25e édition du Rallye d'Australie, apparu en 1989. À l'époque, Juha Kankkunen et sa Toyota Celica GT-4 s'étaient imposés.
  • Le Japon et le Kenya sont tous les deux candidats pour réintégrer le calendrier en 2020 après l'avoir été respectivement 6 et 29 fois. Sur l'archipel nippon, le Rally Shinshiro (2-4 novembre 2018) fera figure de test, tout comme une épreuve similaire au Kenya l'an prochain.

Video

More News