ES5/6 - Sordo et Latvala font jeu égal

Vendredi après-midi, Dani Sordo (en photo) et Jari-Matti Latvala ont partagé les honneurs sur les deux premières spéciales de la seconde boucle du RallyRACC Catalunya - Rally de España. Esseulé en tête, Ott Tänak poursuit son cavalier seul.

ES5 & ES6

ES5 - Gandesa 2 (7 km)
La plus courte spéciale du vendredi est désormais négociée à contresens. Après les 700 premiers mètres sur asphalte, la terre reprend ses droits des alentours de Gandesa jusqu'au village de Bot. Sa surface offre un bon rythme, mais plusieurs pierres à l'intérieur des premiers virages peuvent piéger les moins attentifs.

ES6 - Pesells 2 (26,59 km)
Extrêmement rapide du départ à l'arrivée, Pesells propose une superbe surface où plusieurs petites portions asphaltées relèvent le défi. De nombreuses flaques d'eau sont à signaler, tout comme une section plus étroite et cassante au 10e kilomètre. Les 4 derniers kilomètres sont plus sinueux avec un ultime défi : une épingle piégeuse juste avant l'arrivée.

Dani Sordo (Hyundai i20) faisait le bonheur de la foule en devançant d'une demi-seconde Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) dans la répétition de Gandesa. Le Finlandais répliquait toutefois dans Pesells en battant son équipier Ott Tänak (Toyota Yaris) et Craig Breen (Citroën C3) pour quatre secondes.

« Les sensations sont excellentes et j’ai trouvé le bon équilibre », confiait Jari-Matti Latvala, avant de revenir sur sa crevaison du matin. « J’étais vraiment frustré, mais c'était ma faute, et celle de personne d'autre. »

Après son scratch, Dani Sordo signait le quatrième temps dans Pesells pour revenir à 5''1 d'Elfyn Evans (Ford Fiesta) avant la dernière spéciale du jour : « Mon rythme est un peu meilleur que ce matin, mais nous devons attaquer si nous voulons être dans le match. »

Personne ne parvenait à reprendre du terrain sur Ott Tänak. L'Estonien comptait ainsi 14''4 de marge sur Elfyn Evans avant la fin de l'étape, tout en restant sur ses gardes : « C’était sympa au début, mais j’ai l’impression que les amortisseurs surchauffent. »

Les Citroën C3 de Sébastien Loeb et Craig Breen prenaient le dessus sur Andreas Mikkelsen (Hyundai i20) et Sébastien Ogier (Ford Fiesta) pour compléter le quinté de tête, mais les quatre hommes se tenaient en moins de quatre secondes.

Grâce à ses temps, Jari-Matti Latvala dépassait Thierry Neuville (Hyundai i20). Dans sa position d'ouvreur, le leader du championnat devait composer avec les pires conditions : « J’ai attaqué fort, mais si je continue sur la prochaine spéciale, je vais finir par sortir… »

Parti à la faute dans Gandesa, Esapekka Lappi (Toyota Yaris) restait en queue de peloton.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le RallyRACC Catalunya - Rally de España avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

Video

More News