Le debriefing de l'Espagne,
première partie

Dans la première partie de notre analyse du RallyRACC Catalunya – Rally de España, nous choisissons le pilote qui est sorti du lot et ceux qui voudront vite oublier ce week-end. Nous réfléchissons aussi à la place de la gymnastique dans le monde du rallye.

Le pilote du rallye
Avec sa première victoire en WRC depuis cinq ans et un neuvième succès en Espagne, Sébastien Loeb est le choix évident ce week-end.

Même si le Français n'avait pas disputé ce rallye depuis six ans, son rythme donnait l'impression qu'il n'avait jamais quitté la discipline.

Son don pour trouver l'adhérence sur un asphalte détrempé et son pari des pneus durs quand tout le monde a choisi les tendres ont démontré que le « vieux maître », comme le surnomme Ott Tänak, est toujours dans le coup.

À oublier
Il y a douze mois, Teemu Suninen évoquait des « sensations incroyables » lors de sa victoire en Catalogne en WRC2.

Cette année, le Finlandais n'était pas vraiment dans le même état d'esprit. Jamais à l'aise au volant de sa Ford Fiesta, le pilote M-Sport n'a pas trouvé le rythme et a reconnu son manque d'expérience sur l'asphalte mouillé.

En somme, un week-end difficile pour Teemu Suninen qui a manqué le top dix pour la deuxième fois seulement de la saison.

Kalle Rovanperä a privé son équipier d'un 100 % de réussite.

La surprise du rallye
Avant le départ, Jan Kopecký était le grand favori. Le spécialiste de l'asphalte avait remporté ses onze derniers rallyes et semblait proche de réussir un grand chelem pour son programme en WRC2.

C'était sans compter sur son équipier chez Skoda Motorsport, Kalle Rovanperä. Du haut de ses dix-huit ans, le Finlandais a fait forte impression en étant performant sur terre, sur asphalte et ce qu'importe les conditions.

Si sa cote montait encore un peu plus, Jan Kopecký se consolait avec cinq victoires en spéciales. Avec onze succès et une deuxième place, le Tchèque n'a pas à rougir de son bilan, mais Kalle Rovanperä a un don pour attirer les projecteurs !

Vous n'y croirez pas
Au fil des années, Daniel Elena a vu Sébastien Loeb réaliser un salto arrière après chaque victoire... Et elles ont été nombreuses ! 

Profitant des conseils de l'ancien gymnaste, le Monégasque - pourtant peu connu pour ses prouesses physiques - s'est essayé à une galipette avant qui pourrait lui offrir de nouveaux horizons... Avec un peu d'entraînement, peut-être. Admirez sa figure artistique ici !

Video

More News