Un samedi en Grande-Bretagne :
Ogier mène après l'abandon de Tänak

Après une nouvelle journée passionnante et pleine de rebondissements dans la lutte pour le titre, Sébastien Ogier possède une fine avance sur Jari-Matti Latvala au moment d'aborder la dernière étape du Dayinsure Wales Rally GB.

Sébastien Ogier (Ford Fiesta) a réalisé une superbe opération lors de cette deuxième étape du Rallye de Grande-Bretagne. Cinquième en début de journée, le Français s'est emparé des commandes lorsque l'un de ses rivaux pour le titre, Ott Tänak (Toyota Yaris), a dû s'arrêter après un problème mécanique alors qu'il occupait la tête de l'épreuve.

Les quatre premiers du classement se tiennent désormais en seulement 14''5, mais Thierry Neuville (Hyundai i20), le troisième prétendant à la couronne, ne figure pas dans ce groupe après avoir glissé dans un fossé. Le Belge n'est que huitième et il s'accroche pour marquer de précieux points et conserver les commandes du championnat.

Leader vendredi soir, Ott Tänak a pratiquement doublé son avance lorsque Thierry Neuville, alors son plus proche rival, a perdu près d'une minute le temps que sa voiture soit ramenée sur la route grâce à l'aide des spectateurs présents dans Sweet Lamb Hafren.

« À un moment, ça doit arriver quand on pilote à la limite depuis le début de l'année », a-t-il admis. « J’ai fait une erreur et je la paye. »

L'Estonien comptait plus de quarante secondes d'avance lorsqu'il s'est immobilisé avant le quatrième kilomètre de cette même spéciale, reprise l'après-midi. La raison est encore inconnu, mais il semble qu'une compression ait endommagé le protège carter de sa voiture avant que le radiateur ne cède à son tour.

Jari-Matti Latvala a conclu la journée à seulement 4''4 de Sébastien Ogier.

Cet abandon a fait les affaires de Sébastien Ogier. Après trois scratches en neuf spéciales dans les forêts de plus en plus sèches, le Français compte 4''4 d'avance sur Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris). Un scénario qu'il était loin d'espérer lorsqu'il avait perdu l'usage des deux premiers rapports de sa voiture vendredi après-midi.

« C’est une grosse bataille depuis le début de la journée », a-t-il déclaré au terme de l’étape. « Je suis à fond, mais content de ce que j'ai fait. J'ai donné tout ce que j'avais et je continuerai demain. C'est dommage pour Ott, il était clairement sur une autre planète ce week-end. »

Derrière lui, Jari-Matti Latvala a pris le dessus sur son équipier Esapekka Lappi (Toyota Yaris) avant de suivre Sébastien Ogier comme son ombre. Le Finlandais était toutefois frustré d'avoir perdu de précieuses secondes en calant dans une épingle, aveuglé par le soleil au début de la dernière spéciale. Esapekka Lappi suit à 7''4 tandis que Craig Breen (Citroën C3) demeure lui aussi en lice à seulement 1''7.

Cinquième, Mads Østberg (Citroën C3) s'est offert un scratch dans la matinée et devance Andreas Mikkelsen (Hyundai i20), revigoré avec trois meilleurs temps. Désormais sixième, il devance ses équipiers Hayden Paddon et Thierry Neuville. Aux commandes du WRC2, les pilotes Skoda Motorsport Kalle Rovanperä et Pontus Tidemand complètent le top dix provisoire avec leurs Skoda Fabia R5. 

Dimanche, la dernière étape comprendra trois spéciales totalisant 55,64 kilomètres chronométrés dans le nord du Pays de Galles. De façon inhabituelle, la Power Stage de Gwydir sera la deuxième spéciale du jour. Le rallye s'achèvera sur un second passage dans la spéciale asphaltée de Great Orme Llandudno, dont le parcours longe la côte et traverse les rues de Llandudno avant d'atteindre le front de mer.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Dayinsure Wales Rally GB avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

Video

More News