Sébastien Ogier reçu cinq sur cinq

Sébastien Ogier a « frôlé la perfection » lors de son duel final l'opposant à Jari-Matti Latvala. Une bataille dont le Français est reparti avec un nouveau record, celui de devenir le premier pilote vainqueur à cinq reprises du Dayinsure Wales Rally GB.

Sébastien Ogier a redonné vie à ses espoirs d'un sixième titre consécutif au sein du Championnat du Monde FIA des Rallyes en s'imposant au bout du suspense avec 10''6 d'avance dans les forêts galloises. Le Français a fait main basse sur les trois dernières spéciales de l'épreuve pour prendre le dessus sur Jari-Marri Latvala.

Si le Finlandais s'était emparé des commandes dans les deux premiers tests dominicaux, Sébastien Ogier a répliqué lors d'une prestation magistrale dans le deuxième passage au cœur des forêts de Gwydir.

« Jari-Matti était déterminé pour aller chercher la victoire », a-t-il expliqué. « Il était très rapide et nous devions réagir. Heureusement, j’ai pu conclure le rallye avec trois spéciales parfaites, notamment Gwydir où nous avons frôlé la perfection. Je devais rester fort sur le dernier passage dans la forêt. J’ai tout donné pour essayer de tenir son rythme. En franchissant la ligne, j’ai dit à Julien (Ingrassia, son copilote) que je ne pouvais pas faire mieux. J’avais fait de mon mieux, qu’importe le temps. »

Sébastien Ogier était finalement 3''3 plus rapide que son ancien équipier et il a accentué l'écart dans la dernière spéciale disputées dans les rues de Llandudno, son adversaire s'étant avoué vaincu.

Cinquième victoire en Grande-Bretagne pour Sébastien Ogier.

« Je ne pouvais pas faire plus », a confié le pilote Toyota. « Sébastien et Julien ont fait un temps incroyable. Nous sommes allés sur la dernière spéciale en n’espérant plus grand-chose, mais j’ai essayé. Après deux kilomètres, nous sommes sortis large et nous avons touché un trottoir. J’ai senti que la roue était un peu voilée, donc j’ai préféré rallier l’arrivée en toute sécurité. »

Sébastien Ogier est devenu le premier pilote à remporter l'épreuve à cinq reprises, un exploit qui semblait peu probable vendredi matin lorsqu'un souci de boîte de vitesses l'avait relégué au huitième rang.

S'il pointait alors à vingt-trois points du leader du championnat Thierry Neuville, le Français ne compte plus que sept unités de retard avant de conclure la saison en Espagne et en Australie.

« C’est une bonne chose de faite, nous sommes de retour dans la course au titre », a-t-il indiqué. « Je ne dirais pas que nous sommes là où nous voulons être, mais pas loin. J’avais l’impression que la réussite m’avait fui, et à nouveau vendredi matin, mais elle nous a finalement à nouveau souri. »

VIDEO

More News