Le debriefing de la Grande-Bretagne,
seconde partie

Dans la suite et fin de notre rétrospective du Dayinsure Wales Rally GB, nous vous révelons le nom du pilote qui a fait forte impression le week-end dernier tout en revenant sur un exploit peut-être déterminant dans la course au titre mondial.

Le pilote du rallye
Le choix était évident si Ott Tänak poursuivait sur sa lancée et remportait un quatrième rallye de suite pour s'emparer des commandes du championnat. Malheureusement pour l'Estonien, il en a été autrement.

Ses déboires permettent toutefois de braquer les projecteurs sur un pilote ayant fêté son dix-huitième anniversaire trois jours seulement avant le départ. Un concurrent qui avait d'ailleurs fait sa première apparition en mondial il y a moins de douze mois sur cette même épreuve.

Kalle Rovanperä n'a pas seulement signé le meilleur résultat de sa carrière, il a dominé de la tête et des épaules en WRC2. Vendredi midi, sa Skoda Fabia R5 comptait déjà quarante secondes d'avance et le Finlandais a finalement remporté quinze des vingt-trois spéciales disputées. Tout cela devant son équipier Pontus Tidemand, Champion du Monde en titre dans la catégorie. Remarquable.

La petite phrase du rallye
Esapekka Lappi est souvent son plus grand détracteur. Le Finlandais a l'air souvent proche du désespoir quand son rythme n'est pas à la hauteur de ses ambitions, mais son humour plutôt sec s'avère toujours à propos. Samedi, il signait le quatrième temps sur Dyfnant malgré une petite touchette près de l'arrivée : « J’ai pris appui sur le talus, c’était dans les notes », a-t-il indiqué avec un grand sourire et un clin d’œil à destination des caméras.

Le sauvetage du rallye
Vendredi matin, les chances d'un sixième titre mondial consécutif de Sébastien Ogier semblaient faibles à l'arrivée de Penmachno, le Français étant privé des deux premières vitesses de sa Ford Fiesta et relégué au huitième rang à près de trente secondes du leader.

La suite est désormais bien connue et elle pourrait influencer toute la fin de saison. Lancé dans une folle remontée, Sébastien Ogier donnait le coup de grâce en signant trois scratches de suite dimanche pour devenir le premier pilote à remporter cinq éditions du Rallye de Grande-Bretagne.

Plus important encore, il revenait dans les échappements de Thierry Neuville alors qu'il ne reste plus que deux manches à disputer dans cette saison riche en rebondissements.

VIDEO

More News