Sébastien Ogier, à une
spéciale de gros ennuis

Sébastien Ogier estime qu'il aurait été victime d'un problème de transmission s'il y avait eu une spéciale de plus le vendredi du Dayinsure Wales Rally GB. Un souci qui lui aurait coûté définitivement ses espoirs de victoire.

Vendredi matin, le Champion du Monde 2016 avait bâti une solide avance pour bâtir son quatrième succès consécutif dans le brouillard gallois.

Sa confiance prenait toutefois un coup lorsque les Volkswagen Polo R de ses équipiers Andreas Mikkelsen et Jari-Matti Latvala rencontraient un problème sur l'arbre de transmission. Le Norvégien avait été touché dans l'ES4, le Finlandais dans l'ES7, et tous deux devaient finir la journée avec deux roues motrices seulement. 

Avec une première étape sans assistance, les deux hommes perdaient énormément de temps. En parallèle, Ogier redoutait un destin similaire en entendant des bruits étranges venant de la transmission de sa voiture.

Sébastien Ogier a conquis dimanche une quatrième victoire d'affilée au Rally GB

Heureusement, le Français parvenait à boucler la première journée avec une avance de 37.7s surOtt Tänak. La transmission était remise en état par les hommes de Volkswagen Motorsport durant la nuit, lui permettant ensuite de s'emposer pour 10.2s dimanche. Une victoire offrant un quatrième sacre mondial consécutif pour Volkswagen. 

Sébastien Ogier admettait toutefois être passé près de la catastrophe.

“C'était juste un bruit comme la transmission fonctionnait toujours normalement sur les spéciales”, racontait-il à wrc.com. “Mais ce bruit était un mauvais présage qui a failli se concrétiser au moment de rentrer au parc d'assistance." 

“Une spéciale de plus et j'aurais probablement eu une casse de transmission. J'aurais perdu beaucoup de temps. Après vendredi, je me réjouissais que cela n'arrive plus, mais j'ai clairement eu ma dose de stress le premier jour !"

Derrière les problèmes touchant l'arbre de transmission, les ingénieurs Volkswagen soupçonnent un nouveau joint qui avait passé divers tests avant l'avant-dernière épreuve de la saison. Celui-ci n'aurait toutefois pas résisté aux conditions atypiques du Rallye de Grande-Bretagne.

“Les pièces sont en route vers Hanovre", confiait Sven Smeets, le directeur de l'équipe, confirmant ainsi une enquête en cours. "Nous avons une idée, mais nous n'en sommes pas encore sûrs. Nous devons en avoir le fin mot avant l'Australie." 

Video

More News