Analyse : Toyota en 2020

Dix titres pilotes et onze victoires au Rallye Monte-Carlo pour commencer. Voici en résumé le niveau de succès et d'expérience qui se retrouvera chez Toyota Gazoo Racing la saison prochaine.

Véritables titans du Championnat du Monde FIA des Rallyes, Sébastien Ogier et Tommi Mäkinen vont unir leurs forces dans ce qui devrait être l'ultime saison du pilote français dans la discipline. Si un véritable thriller s'annonce, débouchera-t-il sur une septième couronne pour l'un et un deuxième titre chez les constructeurs pour l'autre ?

Ceux qui se demandent comment Sébastien Ogier s'habituera à sa nouvelle voiture devraient cesser de perdre leur temps. Tout se passera bien tant sa capacité naturelle à s'adapter en a fait l'un des pilotes les plus polyvalents de l'histoire du sport.

Il figurera parmi les favoris dès qu'il s'installera au volant de la Toyota Yaris WRC dans sa région natale. Et une victoire serait synonyme d'un quatrième succès avec des voitures différentes en cinq ans. Polyvalent ? Le mot est peut-être faible... 

En attirant Sébastien Ogier dans ses filets, Toyota a clairement repris l'initiative. N'y voyez pas une critique des excellents pilotes ayant représenté l'équipe auparavant, à commencer par le Champion du Monde en titre Ott Tänak, mais l'annonce a fait grand bruit par le message envoyé à tout le parc d'assistance.

Quels ont été les mots de Tommi Mäkinen ? « Nous savons à quel point Sébastien est fort. Pouvoir attirer un pilote de son calibre en dit long sur ce que nous avons réalisé en si peu de temps avec cette équipe. »

L’appréciation entre les deux hommes est mutuelle. Sébastien Ogier venait d'avoir quinze ans lorsque son nouveau directeur d’équipe commençait à gagner le rallye se disputant littéralement devant sa maison : « Je me souviens de lui dans cette voiture rouge », sourit le natif de Gap. « Mon premier souvenir de rallye et du Monte-Carlo est une victoire de Tommi. »

Directeur de Toyota Gazoo Racing, Tommi Mäkinen s'est assuré les services de Elfyn Evans, Sébastien Ogier et Kalle Rovanperä (de gauche à droite) pour la saison 2020.

Là où l'expérience compte, c'est à dire à peu près partout en WRC, peu de gens arrivent au niveau de Toyota. Certes, Hyundai compte également dix titres chez les pilotes, mais le Sébastien en bleu et orange n'aura pas la même influence que son compatriote sur la saison. Souvenez-vous, Sébastien Loeb est seulement sur un programme partiel.

La principale difficulté pour s'adapter à une nouvelle équipe est l'absence de pilote pour corréler les données avec les sensations sur la route. Une fois de plus, Sébastien Ogier n'est pas un néophyte dans le domaine. Esapekka Lappi et lui découvraient ou redécouvraient Citroën cette saison et cela n'a pas empêché le Français de s'imposer au Monte-Carlo.

En parlant d'équipiers, il sera ravi de retrouver Elfyn Evans. Le Gallois s'y connaît en mécanique, comme il l'a démontré au Rallye de Turquie 2018 en le guidant dans ses réparations au bord de la route. Le duo avait fait des merveilles chez M-Sport et l'on peut s'attendre à la même réussite avec Toyota.

Kalle Rovanperä apportera toute sa jeunesse. À dix-neuf ans, le Finlandais est prêt ) apprendre, mais il faut aussi s'attendre à ce qu'il soit à la hauteur sur les épreuves où il connaît les routes.

En 2020, Toyota Gazoo Racing sera donc synonyme de vitesse, de performance, de potentiel et de divertissement. Un mélange explosif qu'il nous tarde de découvrir !

VIDEO

More News