Avant l'Australie :
retour sur l'édition 2018

Sébastien Ogier avait remporté son sixième titre consécutif de Champion du Monde FIA des Rallyes après une finale d'anthologie ayant vu Thierry Neuville et Ott Tänak partir à la faute pour tenter de préserver leurs chances au Kennards Hire Rally Australia. Retour sur un week-end passionnant.

Vendredi
Premiers à s'élancer sur les routes sèches et poussiéreuses, les trois prétendants au titre avaient du mal à trouver l'adhérence pour lutter aux avant-postes. 

Sébastien Ogier (Ford Fiesta WRC) prenait toutefois l'avantage lorsque Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC) perdait près de quarante-cinq secondes dans la dernière spéciale en forêt en bloquant les roues en amont d'une chicane avant de caler.

Rétrogradé au dixième rang, le Belge comptait trois places de retard sur Sébastien Ogier. En parallèle, le Français était été aidé par ses équipiers Teemu Suninen et Elfyn Evans, qui ralentissaient délibérément pour favoriser sa remontée au classement et lui assurer une meilleure position de départ pour la deuxième étape.

Dernier des favoris à aborder les spéciales, Mads Østberg (Citroën C3 WRC) exploitait parfaitement cet avantage pour emmener un doublé Citroën avec 6''8 d'avance sur son équipier Craig Breen.

Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris WRC) était troisième tandis que son partenaire Esapekka Lappi perdait vingt secondes et chutait à la sixième place en noyant son moteur dans un gué.

Quatrième, Hayden Paddon (Hyundai i20 WRC) précédait Ott Tänak (Toyota Yaris WRC) après une journée parsemée d'erreurs, dont l'une aurait pu très mal finir. L'Estonien avait un temps occupé le troisième rang, mais il était tombé dans le même piège qu'Esapekka Lappi.

Samedi
Dans une tentative désespérée de préserver ses chances de titre, Ott Tänak remontait de la cinquième position pour s'emparer de la tête avec 21''9 d'avance sur Jari-Matti Latvala grâce à six scratches en dix spéciales et aux gommes passablement usées de son équipier.

Derrière, Hayden Paddon s'emparait de la troisième place aux dépens d'un Mads Østberg frustré par le manque d'équilibre de sa voiture. Craig Breen en souffrait encore plus en plongeant au dixième rang après une touchette sur un talus endommageant sa suspension arrière. Esapekka Lappi en profitait pour ravir la cinquième place avec près d'une minute d'avance sur Sébastien Ogier.

Jari-Matti Latvala a prolongé son record en remportant un rallye sur chaque saison depuis 2008.

De son côté, Sébastien Ogier gérait à merveille sur les routes poussiéreuses de la Nouvelle-Galles du Sud en retenant ses velléités offensives tandis que Thierry Neuville continuait de souffrir pour terminer l'étape à la huitième place.

Dimanche
Serein à toute épreuve, Sébastien Ogier s'assurait le titre en terminant cinquième sur des routes de terre transformées en bourbier boueux après de fortes averses.

Si Thierry Neuville et Ott Tänak se tiraient sans dommage de petites touchettes avec le paysage, le Belge abandonnait à trois spéciales de l'arrivée en arrachant une roue contre un talus. Un test plus tard, l'Estonien partait à son tour à la faute contre un arbre laissant des dégâts irréversibles sur sa voiture.

La sortie d'Ott Tänak permettait à Jari-Matti Latvala d'hériter de la tête pour que le Finlandais prolonge son record : celui de remporter au moins un rallye par saison depuis 2008. Sa victoire assurait également le titre constructeurs à Toyota Gazoo Racing.

Hayden Paddon émergeait du chaos en deuxième place devant Mads Østberg, qui s'assurait un podium malgré une touchette avec un arbre et une porte arrière droite laminée. Esapekka Lappi et Elfyn Evans entouraient Sébastien Ogier au sein du top six.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Kennards Hire Rally Australia avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

More News