Fans flock to Japan candidate rally

Le week-end dernier, près de 55 000 spectateurs se sont rendus à Shinshiro pour assister à l'épreuve candidate pour accueillir le Rallye du Japon.

Dixième et dernière épreuve du Championnat du Japon des Rallyes, le Shinshiro Rally était pour l'occasion scruté par les représentants de la Fédération Internationale de l'Automobile ainsi que ceux de WRC Promoter, l'archipel visant toujours un retour dans le calendrier du Championnat du Monde FIA des Rallyes dès 2020.

L'épreuve disputée sur asphalte proposait quinze spéciales et s'est révélée être un immense succès populaire tout en profitant du soutien renouvelé de Hideaki Ohmura, gouverneur de la préfecture d'Aichi, ainsi que celui du parlementaire Keiji Furuya.

Michèle Mouton, coordinatrice sécurité pour les rallyes au sein de la FIA, et Timo Rautianen étaient rejoints pour l'occasion par Oliver Ciesla, directeur général de WRC Promoter, et des représentants des constructeurs officiellement engagés en WRC.

« Nous étions arrivés au Japon avec de belles attentes et nous n’avons pas été déçus », a indiqué Oliver Ciesla. « La promotion du rallye était de haute-volée et tous les observateurs ont été ravis par les aspects sportifs proposés aux concurrents. Nous sommes déjà conscients de l’enthousiasme dont le Japon fait preuve envers le WRC. Ce week-end est allé dans ce sens. Des dizaines de milliers de fans se sont rendus sur une épreuve candidate et ce soutien, allié au travail acharné des organisateurs, conforte l’idée que le Japon serait bienvenu au calendrier. »

Juho Hänninen displayed Toyota's Yaris World Rally Car

Jadis titré en Production Cup, Toshi Arai était déjà assuré du titre. Cela ne l'a pas empêché de mener sa Subaru Impreza WRX à la victoire avec 14''3 d'avance sur Takuma Kamada. Fumio Nutahara, lui aussi passé en mondial, complétait le podium.

Parmi les personnalités présentes au départ, on retrouvait l'ancien de pilote de F1 Heikki Kovalainen et Juho Hänninen, toujours lié au Toyota Gazoo Racing. Le premier a dû abandonner en raison d'un problème de boîte de vitesses sur sa Toyota GT86 tandis que son compatriote a effectué des démonstrations avec la Toyota Yaris WRC. 

S'il venait à se concrétiser, le Rallye du Japon aurait lieu sur Honshu, la plus grande île de l'archipel. On y retrouverait des spéciales du Shinshiro ainsi que d'autres tout près du célèbre mont Fuji entre Tokyo, Yokohama et Nagoya.

More News