Avant le Portugal :
retour sur l'édition 2018

Arrivé avec un déficit de dix points sur Sébastien Ogier, Thierry Neuville remportait le Vodafone Rally de Portugal 2018 pour s'emparer des commandes du classement général avec dix-neuf unités d'avance. Retour sur ce tour de force.

Vendredi
Le leader changeait à six reprises avant que Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC) ne prenne 17''7 d'avance sur Elfyn Evans (Ford Fiesta WRC) au terme d'une première étape chaotique et fatale à de nombreux prétendants.

Son pari de chausser les pneus tendres l'après-midi ne semblait d'abord pas payer entre la hausse du mercure et les pistes rocailleuses de plus en plus accidentées. Le Belge gardait toutefois son sang-froid pour remonter de la sixième à la première place au cœur du chaos.

Longtemps deuxième, Elfyn Evans était redescendu au septième rang après un tête-à-queue, mais sa prestation dans la dernière spéciale du jour lui permettait de reprendre son bien avec 6''6 d'avance sur Dani Sordo (Hyundai i20 WRC).

Dani Sordo avait pris un temps les commandes avant que ses pneus tendres ne perdent en efficacité. L'Espagnol restait toutefois sur le podium provisoire devant Teemu Suninen (Ford Fiesta WRC), Esapekka Lappi (Toyota Yaris WRC) et Mads Østberg (Citroën C3 WRC).

Craig Breen (Citroën C3 WRC) et Kris Meeke (Citroën C3 WRC), passé à deux reprises en tête, étaient victimes de crevaison alors que Sébastien Ogier (Ford Fiesta WRC) percutait un arbre après qu'une souche ne casse un bras de direction.

Ott Tänak (Toyota Yaris WRC) tapait une pierre qui endommageait son système de refroidissement. L'Estonien était contraint à l'abandon alors que son équipier Jari-Matti Latvala cassait sa suspension à l'avant droit. Hayden Paddon (Hyundai i20 WRC) devait faire une croix sur la tête après une grosse compression. Enfin, Andreas Mikkelsen (Hyundai i20 WRC) était lâché par sa direction assistée.

Elfyn Evans a pris la deuxième place en 2018

Samedi
Dans des conditions plus clémentes, Thierry Neuville portait son avance à 39''8 sur Elfyn Evans, distancé dans les deux passages dans Amarante (37,6 km), la plus longue spéciale du rallye.

Le Gallois signait toutefois deux scratches, un de plus que Thierry Neuville, pour maintenir une marge de 17''4 sur Dani Sordo. L'Espagnol voyait Teemu Suninen revenir à seulement 4''7 après un tête-à-queue dans la dernière spéciale.

Teemu Suninen résistait au retour d'Esapekka Lappi, ce dernier creusant l'écart sur Mads Østberg qui lâchait une minute sur un talus. En parallèle, son équipier Kris Meeke partait dans un tonneau qui allait signer la fin de son aventure avec Citroën Racing quatre jours plus tard.

Dimanche
Thierry Neuville évitait les pièges pour sceller sa deuxième victoire de la saison avec 40''0 d'avance sur Elfyn Evans. Sébastien Ogier et Ott Tänak, ses rivaux pour le titre, revenaient bredouilles et le Belge en profitait pour s'offrir quatre points bonus dans la Power Stage.

Teemu Suninen signait son premier podium en terminant à 7''3 d'Elfyn Evans tout en résistant à Esapekka Lappi et Dani Sordo, qui écopait de dix secondes de pénalité pour avoir déplacé deux bottes de foin dans la spéciale disputée au cœur de Porto. 

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Vodafone Rally de Portugal avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

VIDEO

More News