Fafe et Arganil, deux icônes du WRC

Portugal. Fafe. Arganil. Trois noms qui provoquent des frissons aux fans du monde entier...

Ce pays et ces paysages sont à part. Et cette édition du Vodafone Rally de Portugal (30 mai - 2 juin) s'annonce comme l'une des meilleures à tous points de vue à Matosinhos.

Commençons avec Arganil. Les pilotes, copilotes et fans les plus jeunes vont peut-être la découvrir puisque sa dernière apparition à l'itinéraire date de 2001, mais sa légende est encore intacte. En fait, il n'y a pas à creuser loin pour en retrouver les vestiges. WRC.com vous fera bientôt remonter dans le temps !

Les trois spéciales du vendredi feront leur retour après dix-huit ans d'absence. Tous les pilotes devront donc préparer de nouvelles notes, y compris le pilote le plus expérimenté du plateau, Jari-Matti Latvala, qui sera lui aussi novice sur ces routes.

Comme nous l'avons vu la dernière fois au Chili, la rédaction et la lecture de nouvelles notes est un jeu à double tranchant provoquant toujours des surprises.

Les concurrents retrouveront ensuite des paysages plus familiers, notamment à Fafe et son jump parmi les plus célèbres en WRC. Empruntée deux fois le dimanche, la seconde dans le cadre de la Wolf Power Stage, Fafe est incontournable pour les dizaines de milliers de fans qui y campent des jours à l'avance.

Dès que les premières voitures filent à toute allure, l'ambiance s'embrase dans la foule. Une raison de plus pour expliquer l'immense succès populaire du Portugal, l'un des rallyes ayant accueilli le plus de spectateurs parmi les quatre millions à s'être rendu sur les spéciales du WRC lors de la saison 2018...

Le Portugal est l'un des rallyes les plus populaires auprès du public.

Les routes et les fans seront donc au rendez-vous, mais quid de l'action ?

Pour la première fois de l'année, le plateau s'attaque à un rallye terre en Europe. Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC) occupe la tête du championnat avec dix points d'avance sur Ott Tänak (Toyota Yaris WRC) et douze sur Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC).

Cette saison, tous les trois ont déjà gagné sur cette surface, mais Ott Tänak - vainqueur au Chili - sera l'homme à suivre après sa démonstration en Amérique du sud. L'Estonien aura d'ailleurs à cœur de faire oublier son abandon précoce l'an passé au Portugal.

Si Sébastien Ogier garde de bons souvenirs du Portugal, le Français reste aussi sur une sortie de route le contraignant à l'abandon dès la première étape. Le tenant du titre voudra donc corriger le tir sur une épreuve qu'il a remporté dès 2010.

Après son spectaculaire tonneau au Chili, Thierry Neuville a également des comptes à régler sur les terres lusitanniennes afin de terminer la première moitié de saison sur une bonne note.

Au-delà du trio de tête, Sébastien Loeb voudra poursuivre sur la lancée de son premier podium avec Hyundai. En tête du championnat constructeurs, l'équipe coréenne souhaite se donner toutes les chances d'obtenir son premier titre en l'alignant avec Thierry Neuville et Dani Sordo, vainqueur du Rallye Serras de Fafe au volant d'une Hyundai I20 R5 en février dernier.

Il faudra également surveiller les débuts de la nouvelle évolution de la Škoda Fabia R5. Deux modèles seront engagés, dont un pour Jan Kopecký puisque le Champion WRC 2 en titre effectuera son retour.

Comme nous, le Tchèque compte déjà les minutes qui nous séparent du shakedown de Paredes jeudi prochain...

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Vodafone Rally de Portugal avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

VIDEO

More News