La parole aux copilotes : Scott Martin

Le Chili donc... Je dois être honnête et reconnaître que j'en savais peu sur ce pays. Du moins avant la publication du calendrier 2019 du Championnat du Monde FIA des Rallyes !

Comme mes collègues, j'ai commencé mes recherches dès que le Chili a été confirmé, et même un peu avant lorsque le rallye candidat avait eu lieu. J'ai donc ouvert un nouveau dossier intitulé Chili.

La première chose par laquelle on commence concerne des informations de base sur la région où nous allons courir. Quelle est la culture ? Le décalage horaire ? La météo ? Savoir toutes ces petites choses est fondamental pour visualiser l'endroit et tenter d’éliminer toute mauvaise surprise une fois sur place.

Une fois que les documents des organisateurs diffusés, je les lis dans leur intégralité. Il en va de même avec le roadbook. Dès que nous le reçevons, je parcours chaque section de route pour étudier les passages qui me semblent piégeux. En gros, toute information reçue par l'équipe est transmise aux copilotes et nous les acceptons volontiers ! 

Nous disposons également de vidéos produites par les organisateurs pour nous faire une idée du profil des spéciales. Cela aide l'équipe à choisir où faire des essais et ce genre de choses. Cependant, les images du Chili ont été tournées l'été, et d'après ce que j'ai compris, la météo sera très différente lorsque nous y serons la semaine prochaine.

On ne passe jamais assez de temps sur les notes !

Elfyn et moi arrivons à Concepción vendredi. Nous passerons les prochains jours à conduire sur certaines liaisons (ce que l'on peut faire sans se rapprocher des spéciale) afin de nous préparer à ce qui nous attend durant le rallye.

J'observerai aussi le parc d'assistance pour prendre le pouls de la zone et de la ville. Il est extrêmement important de se familiariser avec un nouvel environnement et les copilotes n’apprécient vraiment pas les surprises.

Au moment des reconnaissances, nous écrirons évidemment de nouvelles notes  pour chaque spéciales. Les prendre dans une voiture est une compétence qui s'acquiert au fil des ans, mais même si j’écris plutôt bien maintenant, j’insiste toujours pour les retranscrire dans un nouveau carnet. Cela allonge sans aucun doute les journées, mais j'ai toujours fait ainsi et je n'arrive pas à m'imaginer faire autrement maintenant.

Une fois les notes écrites au propre, je les relirai avant qu'Elfyn et moi ne les retravaillent avec les images embarquées des reconnaissances. De la fin des reconnaissances mercredi à la cérémonie de départ, chaque moment libre est consacré aux notes, à leur relecture et à une double vérification.

Quand nous nous présenterons au départ et au tout premier point de contrôle, les choses redeviendront normales et typiques en WRC. À ce moment, les préparatifs sont terminés, nous rentrons en mode "course" et nous sommes prêts à nous lancer dans une toute nouvelle aventure.

VIDEO

More News