ES7 : Neuville à nouveau troisième

Thierry Neuville est remonté à la troisième place du classement général après avoir remporté la première spéciale du samedi matin au Copec Rally Chile.

ES7

ES7 - Rio Lia (20,9 km)
La première spéciale du samedi longe le fleuve Lia du départ à l'arrivée. D'abord rapide sur une route meuble et fluide, elle devient incroyablement sinueuse après deux kilomètres pour le rester jusqu'à la fin et n'offrir aucun répit aux pilotes et aux copilotes. Les lignes droites sont rares et les pilotes doivent trouver un bon rythme. La route devient plus large et sa surface plus dure dans le final.

Au volant de sa Hyundai i20 WRC, le Belge a signé un temps plus rapide de 4/10e de seconde que le leader Ott Tänak (Toyota Yaris WRC) tout en repoussant Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris WRC) en quatrième position.

Jari-Matti Latvala a été retardé par son autre équipier, Kris Meeke, parti en tonneau avant de rallier l'arrivée au ralenti. Le Britannique a perdu près de cinq minutes et demie et se retrouve en dehors du top dix avec beaucoup de travail en vue pour réparer sa voiture.

« J’ai fait un tonneau dans un virage lent », expliquait Kris Meeke, qui a laissé passer le Finlandais avant de s’arrêter pour ne pas altérer la progression de Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC). « J’ai accéléré dans le virage et je suis parti au large. Il devait y avoir une souche d'arbre à l'extérieur. »

Jari-Matti Latvala perdait toutefois vingt secondes, un retard similaire à celui qu'il comptait sur Thierry Neuville au général. « Nous avons rattrapé Kris qui avait un problème », réagissait-il. « Il n'a pas réalisé que nous étions derrière lui et nous sommes restés assez longtemps comme ça. Il faudrait nous rendre du temps. »

La spéciale était humide et plus glissante qu'attendu. Dans ces conditions, Ott Tänak y a devancé Sébastien Ogier de plus de cinq secondes pour porter son avance à 27''7 au classement général. Le Français était loin d'être satisfait à l'arrivée.

« Je ne suis pas assez en confiance », déclarait-il au point stop. « Je n'ai pas d’adhérence à l'arrière dans les portions rapides et j'ai du sous-virage dans les parties plus lentes. »

Sébastien Loeb (Hyundai i20 WRC) et Elfyn Evans (Ford Fiesta WRC) gagnaient tous les deux un rang après le tonneau de Kris Meeke, mais le Gallois a touché du bois après une compression envoyant sa Ford Fiesta en dehors de la route au début de la spéciale. Andreas Mikkelsen (Hyundai i20 WRC) a lui aussi visité un fossé avec sa i20.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Copec Rally Chile avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

VIDEO

More News