La tension monte au Chili

Trente-deuxième pays à accueillir une manche du Championnat du Monde FIA des Rallyes, le Chili apporte de nouveaux défis au cœur d'une course au titre déjà passionnante.

Vainqueur en Corse et en Argentine, Thierry Neuville vise la passe de trois pour accroître son avance s'élevant à dix points, mais le Copec Rally Chile apporte pour le moment plus de questions que de certitudes avant la première spéciale vendredi.

Une seule chose est sûre : tout le monde part sur un pied d'égalité pour la sixième étape du calendrier puisque tous les prétendants à la victoire ont découvert les routes de terre du Chili lors des premières reconnaissances mardi... Auparavant, les organisateurs n'avaient fourni que des caméras embarquées des spéciales aux concurrents !

L'accent était donc mis sur la précision des notes et l'analyse de tous les pièges potentiels lors des deux passages autorisés dans chaque spéciale avant de rédiger les carnets de bord. 

Plutôt rapides, les seize spéciales au programme auront lieu au sud de la ville portuaire de Concepción, et notamment au cœur des forêts situées entre l'océan Pacifique et le Rio Biobío, le deuxième plus grand fleuve du Chili. Malgré de fortes averses la semaine dernière, les routes de terre présentent des conditions idéales avant le début des hostilités.

Plein de confiance après ses deux succès consécutifs, Thierry Neuville reconnaît que le Chili représente un saut dans l'inconnu.

« Difficile d’avoir des attentes précises quand le rallye s’annonce plein de surprises », a confié le pilote Hyundai Motorsport. « Nous n’avons découvert les spéciales qu’aux reconnaissances, mais ce sera un beau défi. Beaucoup de travail nous attend, mais j’ai hâte d’y être. »

Sébastien Ogier en attend plus de sa voiture.

Champion du monde en titre, Sébastien Ogier espère que sa Citroën C3 WRC se montrera plus performante qu'il y a deux semaines sur les routes cassantes d'Argentine. Le Français s'estimait même heureux d'y avoir pris la troisième place.

« J’espère que nous serons un peu plus performants ici », a-t-il déclaré. « De ce que j’ai vu des vidéos mises à notre disposition, le profil des spéciales a l’air quand même assez différent de ce que nous venons de connaître en Argentine. Cela semble plutôt roulant et rapide. »

Après des résultats décevants sur les deux derniers rendez-vous, Ott Tänak a perdu les commandes du classement général, dont il occupe désormais la troisième place à vingt-huit points de Thierry Neuville.

Selon les observateurs, l'Estonien est toutefois le grand favori de cette épreuve et le pilote espère bien apporter à Toyota Gazoo Racing sa deuxième victoire de la saison.

Le rallye débutera vendredi matin. Les concurrents affronteront 304,81 kilomètres chronométrés avant l'arrivée à Concepción dimanche après-midi.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Copec Rally Chile avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

VIDEO

More News