ES2 : Tänak s'arrête, Paddon en tête

Ott Tänak ne remportera pas une seconde victoire consécutive après l'Argentine. Dès la première spéciale de vendredi matin, l'Estonien a été contraint de s'arrêter après avoir tapé une pierre.

Info spéciale : ES2

Viana do Castelo 1 - 26,73 km
La spéciale la plus rapide de la journée est recouverte d'une épaisse couche de terre meuble, à balayer par les premiers pilotes à s'élancer. Les premiers kilomètres sont sablonneux. Il y a ensuite une section pleine de pierres enchâssées après 4,6 km. Plusieurs autres changements de revêtement ponctuent la montée. Puis la route se rétrécit dans la seconde partie, avec des enchaînements sinueux entres les arbres.

Tänak avait parcouru 6,7 km dans la spéciale de Viana do Castelo, disputée près de la frontière espagnole, lorsqu'il garait sa Toyota Yaris sur le bord de la route. Les caméras embarquées montraient que l'Estonien était confronté à une température d'huile moteur trop élevée.

"Nous savons que Ott a touché une pierre et endommagé le refroidissement de la voiture. Les mécaniciens sont déjà en train de préparer les pièces pour qu'il puisse revenir en Rally2 demain", expliquait Kaj Lindström, le Directeur sportif de l'équipe.

Pour son retour en WRC après trois rallye d'absence, Hayden Paddon s'installait en tête. Le Néo-Zélandais devançait Elfyn Evans de 2"3. Il s'emparait de la tête avec 1"5 d'avance, un peu à sa propre surprise : "Je n'avais pas de bonnes sensations, je n'ai pas retrouvé ce que j'avais en essais. La balance n'était pas bonne et je n'ai pas pu faire un beau pilotage. Le temps est bon, je dois donc être content mais je sais que nous devons progresser."

Après un début de saison difficile, Evans était content de revenir au premier plan : "J'ai toujours attaqué dur mais cela ne paie que maintenant. Nous avons travaillé sur plusieurs choses et j'avais de bonnes sensations dans la voiture."

En pleine euphorie, Kris Meeke signait le troisième temps, à 3"2 de Paddon et 1"7 devant la Hyundai de Dani Sordo : "C'est la première fois que je fais totalement corps avec la C3."

Mads Østberg avouait avoir touché une pierre et il pensait que cet incident avait dégradé un de ses différentiels. Il se classait septième derrière Craig Breen et Teemu Suninen. 

Les routes poussiéreuses ont handicapé les pilotes s'élançant parmi les premiers : ainsi, Ogier et Neuville étaient relégués aux 8e et 9e rangs.

Rendez-vous sur WRC+ pour regarder All Live en direct du Vodafone Rally de Portugal. Toutes les spéciales sont diffusées en direct, avec l'analyse de nos experts et les dernières news du parc d'assistance.

VIDEO

More News