ES4 : Meeke prend le large
au Portugal

Alors que les concurrents du Vodafone Rally de Portugal profitent de l’assistance de mi-journée à Matosinhos, Kris Meeke est leader de l’épreuve, après avoir fait deux meilleurs temps, et compte une avance de 11’’5 sur Sébastien Ogier.

Infos des ES3 et ES4

ES3 : Caminha 1, 18,03 km

Caminha offre des paysages fantastiques, vers la fin, avec une vue sur l’Océan Atlantique. Les routes sont moyennement larges et le sol bosselé. Mais c’est rapide en plusieurs endroits, avec de longues lignes droites. La dernière portion (1,6 km) est couverte d’une fine couche de poussière. 

ES4 : Viana do Castelo 1, 18,70 km

C’est la spéciale la plus rapide de la boucle mais aussi celle qui semble avoir le plus de poussière, ce qui pourrait faire perdre du temps aux pilotes ouvrant la route. Il y a plusieurs changements de revêtement et la route monte sur six kilomètres. Une courte section pavée offre un challenge différent à l’approche de l’arrivée, entre les champs éoliens. 

Kris Meeke a pris la tête du Vodafone Rallye de Portugal en réalisant le meilleur temps de la première spéciale du jour, avant d’augmenter son avantage en récidivant dans le secteur de Caminha. Il a terminé la boucle matinale avec le deuxième chrono Dans Viana do Castelo, malgré une grosse frayeur dans cette spéciale.

« J’ai eu un gros choc en tombant dans une ornière près du départ. Il y avait quelque chose d’étrange et j’ai eu du mal à conserver la voiture en ligne droite. J’ai prié pour que ce soit juste une crevaison », a expliqué Meeke, dont la DS 3 WRC laissait échapper une forte odeur de gomme brûlée à l’arrivée.

Passant en premier sur la route, Sébastien Ogier a souffert de sa position dans les deux premiers secteurs chronométrés. Dans Viana do Castelo, les choses se sont passées différemment, puisque la peur d’Ogier d’y perdre une quinzaine de secondes s’est révélée infondée. Il n’a ainsi concédé que 5’’8 sur Jari-Matti Latvala, vainqueur de la spéciale après un début de rallye compliqué.

Dani Sordo est troisième du classement général, au volant de sa Hyundai i20 WRC et après une boucle bien menée. Dans le troisième secteur, il a fini troisième à 3’’1 d’Ogier.

Même si Latvala a réussi à devance Meeke (+0’’2) dans l’ES4, il a vécu une première boucle difficile, ayant souffert de sousvirage en raison de réglages peu adapté au terrain et aux conditions climatiques. Le Finlandais, à mi-journée, est à égalité avec Ott Tänak, à 19’’9 de la tête de course. L’Estonien est satisfait de s’être classé dans le top 4, dans les ES3 et ES4, en Ford Fiesta RS.

Hayden Paddon a un retard de 22’’9 sur la première place et se glisse dans le top 6. Le vainqueur du Rallye d’Argentine semble souffrir d’un problème de différentiel. « Ce n’est pas un gros problème mais suffisamment pour perturber l’équilibre de la voiture et affecter mon pilotage », a confié le Néo-Zélandais.

Andreas Mikkelsen a terminé la matinée à la septième place, malgré le fait d’avoir roulé sur une grosse pierre. Il devance Thierry Neuville, qui cherche à retrouver de la confiance. Neuvième, Stéphane Lefebvre a perdu vingt secondes en raison d’une crevaison dans l’ES3. Mads Østberg complète le top 10.

Kevin Abbring a dû abandonner après la casse d’un bras de direction sur la Hyundai i20. 

More News

VIDEO