Un Ogier incrédule
en tête du Mexique

Leader surprise et surpris du Rallye du Mexique ce vendredi soir, Sébastien Ogier mène l'épreuve après une journée pleine d'action qui a vu la moitié des concurrents du WRC mise hors course pour la victoire.

Surmontant l'handicap du balayage grâce à un judicieux choix de pneus sur sa  Volkswagen Polo R ce matin, le Français prenait l'avantage avant de défendre son avance et laisser son équipier Jari-Matti Latvala à 13.5s.

Ogier s'attendait à perdre du terrain durant la matinée en ouvrant la piste poussiéreuse et rocailleuse. Toutefois, avec des températures étonnamment basses (7°C) dans les montagnes de Guanajuato, sa décision de passer deux pneus tendres portait ses fruits.

Il écrasait la concurrence sur les 44 km d'El Chocolate et résistait à Thierry Neuville avant des conditions plus équitables lors de la deuxième boucle cet après-midi.

“C'était une excellente journée. J'ai fait un choix plus intelligent de pneus, l'un des meilleurs de ma carrière. C'était difficile et j'ai dû attaquer dès le premier mètre et ce jusqu'à l'arrivée. C'est toujours l'objectif, mais je suis tout particulièrement satisfait", déclarait le Français.

Autre motif de satisfaction : le grand nombre d'abandons. La plupart devrait revenir demain sous le régime du Rally 2, et ils ouvriront donc la route. Ogier n'aura dans ce cas plus à balayer les pistes.

Alors deuxième, Thierry Neuville envoyait sa Hyundai i20 hors piste

La charge de Neuville s'achevait lors du second passage d'El Chocolate avec une crevaison puis un tonneau, endommageant le radiateur de sa Hyundai i20.

Un incident qui promouvait Latvala en deuxième place. Le Finlandais manquait de confiance ce matin, mais une discussion à la mi-journée avec son ingénieur le regonflait à bloc. Il s'offrait deux scratches dans l'après-midi.

Un tête-à-queue provoqué par un problème de sélection de vitesse en début d'épreuve faisait chuter Mads Østberg au neuvième rang. Le Norvégien remontait toutefois pour mener sa DS 3 en troisième place, seize secondes derrière Latvala.

Andreas Mikkelsen et Elfyn Evans se battaient toute la journée. Le Gallois prenait l'avantage le matin sur des routes inconnues de Mikkelsen, qui répliquait dans l'après-midi pour le précéder de 18.7s avec sa Polo R.

Sixième avec son i20, Dani Sordo surmontait des problèmes de boite tout au long de la journée, mais aussi une crevaison, pour devancer la Fiesta RS de  Martin Prokop, qui avait rencontré une vache sur la piste et survivait à un incident spectaculaire après une erreur de note.

Yurii Protasov, Nasser Al-Attiyah et Nicolas Fuchs, tous trois engagés en WRC 2, complétaient le top 10.

Ott Tänak abandonnait après avoir fait atterrir sa Fiesta RS dans un lac lors de l'ES3. L'Estonien et son copilote Raigo Molder peuvent s'estimer heureux de s'en être sortis indemmes puisque la voiture gise au fond du lac.

Hayden Paddon cassait la suspension arrière-droite de sa Hyundai en heurtant une pierre, Kris Meeke perdait le contrôme de sa DS 3 tandis que Robert Kubica subissait une crevaison après avoir fait de même. La direction cédait et il ne pouvait éviter l'accident.

Lorenzo Bertelli sortait de piste tandis que Benito Guerra était victime d'une rupture de la suspension arrière-droite de sa Fiesta RS.

More News

VIDEO