Ogier : « Nous avons du travail »

Sébastien Ogier a admis que son équipe Citroën Total World Rally Team devait améliorer ses performances sur asphalte après une prestation corse en demi-teinte.

Avec deux victoires sur les trois premiers rallyes de la saison, Sébastien Ogier était l'un des grands favoris à la victoire au Tour de Corse. Cependant, le Français et son équipier Esapekka Lappi ont dû composer avec une Citroën C3 WRC à la peine sur les routes sinueuses d'asphalte en Corse, aucun des deux ne remportant de spéciales.

Sixièmes après une première étape décevante, Sébastien Ogier et son copilote Julien Ingrassia adaptaient leur approche pour remonter au troisième rang samedi. Finalement deuxième après la crevaison d'Elfyn Evans dans la Power Stage, le duo s'en tirait mieux que leurs équipiers finlandais, septième à l'arrivée.

Ces résultats permettaient toutefois à Citroën de consolider sa deuxième place au championnat constructeurs alors que Sébastien Ogier revenait à deux points du leader Thierry Neuville chez les pilotes.

En difficulté en Corse, Esapekka Lappi s'est contenté de la septième place.

En vue des prochaines manches sur asphalte à l'ADAC Rallye Deutschland (22-25 août) et sur une grande partie du RallyRACC Catalunya - Rally de España (24-27 octobre), Sébastien Ogier espère découvrir ce qu'il s'est passé pour pouvoir faire mieux sur cette surface à l'avenir.

« On s'attendait à ce que l'asphalte soit une bonne surface pour nous avec la C3 WRC », a-t-il confié. « Dès les premiers chronos vendredi, on s'est très rapidement rendu compte que le week-end serait difficile. Il nous manquait la vitesse nécessaire pour nous battre avec les plus rapides, la voiture se montrant sous-vireuse et en manque de grip. Sur le plan comptable, le bilan est donc très positif, car ces dix-neuf points sont importants pour le championnat, et c'est ce qu'il faut retenir de ce week-end. Cependant, on ne va pas se cacher qu'il y a du travail en perspective, pour analyser une performance qui n'était pas au niveau attendu et trouver une solution d'ici à la prochaine manche asphalte. »

Alors que la victoire semblait hors de portée en Corse, Citroën a essayé différents réglages pour essayer de mettre le doigt sur la baisse de performance de sa C3. En parallèle, Sébastien Ogier confiait que ce travail était important pour poursuivre sa compréhension de la voiture. 

Directeur de l'équipe, Pierre Budar partageait le même bilan que son pilote : « Nous avons bien sûr du travail à faire sur asphalte. »

Video

More News