ES10 - Sortie prématurée pour Lappi

Samedi matin, la dixième spéciale du Rally Guananjuato Mexico a été neutralisée après la sortie de route d'Esapekka Lappi, dont la Citroën C3 WRC bloquait partiellement la route.

ES10

Guanajuatito 1 (25,9 km)
La première spéciale du samedi offre de nombreux contrastes entre des sections incroyablement rapides et des portions plus techniques. On y retrouve plusieurs descentes escarpées et des crêtes à l'aveugle dans la première moitié. L'arrivée est donnée cinq kilomètres plus tôt que l'an dernier.

Sorti large dans un gauche situé à 800 mètres de l'arrivée de la spéciale de Guanajuatito, Esapekka Lappi ne pouvait rattraper l'arrière de sa voiture qui s'enfonçait dans le fossé. Coincée dans le fossé avec l'avant en travers du passage, le Citroën C3 WRC du Finlandais bloquait alors le passage.

Si Kris Meeke (Toyota Yaris WRC) et Elfyn Evans (Ford Fiesta WRC) parvenaient à passer de justesse, les organisateurs décidaient ensuite de brandir le drapeau rouge pour que les autres concurrents puissent compléter la spéciale en toute sécurité. Ces derniers se verront attribuer des temps forfaitaires. 

Cette décision pourrait bien faire le bonheur de Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC) puisque le leader de l'épreuve avait crevé à l'avant droit avant que la neutralisation ne lui évite de perdre énormément de temps.

« La crevaison a eu lieu plus tôt, mais le drapeau rouge a interrompu la spéciale, donc nous avons dû ralentir de toue façon », confiait le Français. « Il y avait une pierre ramenée par une voiture passée avant nous. Elle était sur la trajectoire, je n'ai pas pu l'éviter. »

Kris Meeke s'était auparavant montré le plus rapide avec 12''1 d'avance sur Elfyn Evans. Cette performance lui permettait de repasser son compatriote pour 5''8 au classement provisoire.

Ott Tänak (Toyota Yaris WRC) signait le troisième temps, sept secondes derrière le Gallois, mais tous les temps et classements restent provisoires jusqu'à l'attribution des temps forfaitaires par les organisateurs.

Après son abandon vendredi en raison d'un problème d'alternateur, Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris WRC) repartait ce matin avec un retard délibéré de dix minutes au départ de la spéciale. Puni par une pénalité de 1'40'', le Finlandais profitait tout de même de meilleures conditions et d'une route plus rapide pour tenter de remonter au plus vite au classement.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Rally Guanajuato Mexico avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

VIDEO

More News