Le debriefing du Mexique,
première partie

Le Rally Guanajuato Mexico ne déçoit jamais en offrant spectacle et rebondissements. Nous revenons sur un week-end intense et fidèle à la tradition dans les montagnes de León.

Le pilote du rallye
Cela faisait exactement deux ans que Citroën Racing avait remporté son dernier rallye terre en Championnat du Monde FIA des Rallyes. Un succès inoubliable grâce aux péripéties de Kris Meeke dans un parking longeant la dernière spéciale en 2017.

Sébastien Ogier a mis fin à cette longue disette en s'imposant de main de maître et en confirmant le retour du constructeur français aux avant-postes en ce début de saison.

Néanmoins, on ne peut pas encore parler de véritable domination, loin de là. Son équipier Esapekka Lappi ou encore Andreas Mikkelsen et Kris Meeke avaient pris la tête avant lui et le Français a surmonté des problèmes de différentiel et une touchette avec un mur de pneus pour sceller son deuxième succès de l'année.

À oublier
Avant le départ, Teemu Suninen avait fait part de son envie de retrouver le rythme lui ayant permis de prendre pour la première fois les commandes d'un rallye en WRC lors du rendez-vous précédent en Suède.

Le Finlandais n'en aura pas eu l'occasion en tapant une pierre à l'intérieur d'un virage dès la première spéciale du vendredi matin. Devenue incontrôlable, sa Ford Fiesta prenait la direction d'une paroi rocheuse. Les dégâts étaient alors trop importants pour le revoir repartir...

Andreas Mikkelsen occupait la tête avant la casse d'une suspension.

La petite phrase du rallye
Les cadres de M-Sport Ford World Rally Team étaient loin d'être impressionnés par la prestation de Teemu Suninen, parti à la faute en début de rallye pour la troisième fois en autant de départs cette année. 

Rich Millener, directeur de l'équipe, préférait dédramatiser la situation : « Nous lui ferons faire la vaisselle pour qu’il puisse rembourser les dégâts ! »

Vous n'y croirez pas !
Contraint à l'abandon alors qu'il occupait la tête du rallye vendredi après-midi, Andreas Mikkelsen devait ouvrir et balayer la route samedi.

À sa grande surprise, le Norvégien faisait face à une clôture fermée dans le deuxième passage dans Guanajuatito. Très réactif, son copilote Anders Jaeger-Amland lâchait ses notes et s'extirpait de la Hyundai i20 WRC pour l'ouvrir et s'assurer qu'elle ne se refermerait plus. Un geste que vous pouvez retrouver ci-dessous en vidéo.

VIDEO

More News