ES10 - Elfyn Evans réplique

Samedi, Elfyn Evans a répliqué dès le début de l'après-midi pour revenir sur Ott Tänak, toujours leader dans ce duel passionnant au cœur des massifs du nord de l'Île de Beauté.

ES10

Cap Corse 2, 25.62km
Pour commencer le samedi, le parcours s'aventure dans la partie septentrionale de la Corse avant de longer la côte ouest. Cette spéciale est l'une des deux seules de l'an passé à avoir conservé sa place à l'itinéraire, même si elle a été raccourcie de dix kilomètres au départ. Le départ est donné à Luri, où les pilotes foncent vers le col de Santa-Lucia avant de plonger sur Pino. Ils empruntent ensuite des routes étroites et sinueuses offrant une vue magnifique sur les Agriates. Après avoir traversé les villages de Barrettali et de Canari, une dernière épingle mène à l’arrivée.

Après avoir perdu son avance durement acquise face à Ott Tänak (Toyota Yaris WRC), Elfyn Evans (Ford Fiesta WRC) était loin de baisser les bras en lui reprenant de cruciaux dixièmes de seconde dans le second passage dans Cap Corse (25,62 km).

Le Gallois signait ainsi le deuxième meilleur temps avec 7/10e d’avance sur l’Estonien, toujours aux commandes pour 1’’6 avant les deux dernières spéciales de cette deuxième étape du Tour de Corse. 

« C’était un bon passage sans problème », confiait le pilote M-Sport, qui veillait à ménager ses pneumatiques dans des conditions beaucoup plus chaudes qu’en matinée. « J’ai essayé d’être le plus propre possible tout en attaquant ». 

Sur la même longueur d’onde que son adversaire, Ott Tänak optait également pour les gommes tendres proposées par Michelin. « Il reste encore du chemin », lâchait-il, détendu. « Ce n’est pas encore la dernière spéciale. »

Kris Meeke (Toyota Yaris WRC) remportait la spéciale avec une marge de 2''1 sur Elfyn Evans. S'il n'y avait aucun changement à signaler au classement général, Sébastien Loeb (Hyundai i20 WRC) s'éclipsait rapidement pour travailler sur sa voiture.

« Nous avons beaucoup de sous-virage », confiait le Français, huitième avec 43’’2 d’avance sur le Britannique. « Cela devient difficile de piloter la voiture et j’ai perdu six secondes par rapport au premier passage. Nous allons essayer de changer quelques réglages, mais la situation est loin d’être idéale. »

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Corsica Linea - Tour de Corse avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

VIDEO

More News