ES10-11 : Meeke étend son avance

Samedi matin, Kris Meeke a encore accru son avance sur Sébastien Ogier au Rally Guanajuato Mexico.

ES10-11, les infos

ES10 - Lajas de Oro 1 (38,31 km)
La plus longue spéciale du jour offre tous les défis. La route s'élève d'abord avant de se resserrer sur une section piégeuse empruntant des pistes terrassées et inédites. La suite mêle des portions rapides et ouvertes et des tronçons plus étroits. Les changements de surface sont nombreux sur ce terrain mou et bosselé. 

ES11 - El Brinco 1 (10,09 km)
El Brinco est célèbre pour son saut, désormais situé à 1200 mètres de l'arrivée. Son profil a changé avec de plus grosses compressions et des pierres saillantes. La spéciale est rapide du départ à l'arrivée.

Le Britannique plaçait sa Citroën C3 au deuxième rang sur Lajas de Oro et El Brinco pour porter son avance à 23"5 avant de revenir au parc d'assistance de León au terme de 75 kilomètres d'action dans les massifs environnants.

« Cette spéciale me hante », confiait-il à l’arrivée d’El Brinco. « J’ai commis des erreurs sur ces routes dans le passé et je n’y ai jamais été vraiment à l’aise. Tout allait bien ce matin, mais l’après-midi est encore long. »

Troisième sur les deux spéciales lors d'une boucle complétée sans problème, la Ford Fiesta d'Ogier arborait des dommages superficiels à l'arrière après avoir effleuré quelques buissons sur Lajas de Oro.

Thierry Neuville signait le meilleur temps sur El Brinco, mais le Belge restait esseulé au troisième rang à 43"6 d'Ogier, mais avec près d'une minute d'avance sur Ott Tänak. « Je n’attaque pas vraiment », confiait le pilote de la Hyundai i20. « Je ne peux pas rattraper les concurrents devant, à moins qu’ils ne fassent des erreurs. »

De son côté, Tänak avouait manquer de confiance. L'Estonien se montrait aussi mécontent des réglages de sa Fiesta, qui conservait encore 49"2 d'avance sur Hayden Paddon. Le Néo-Zélandais poursuivait ainsi sa remontée aux dépens de Juho Hänninen, toujours malade.

Malgré des freins récalcitrants sur sa Toyota Yaris, Jari-Matti Latvala pointait au septième rang. Tout comme Paddon, le Finlandais était victime d'une crevaison à l'arrière gauche sur El Brinco, les deux hommes percutant la même pierre. 

Huitième, Eric Camilli ravissait à Pontus Tidemand les commandes du WRC 2. Elfyn Evans complétait le top dix.

Dani Sordo continuait de briller au volant de sa Hyundai i20. Il signait un deuxième scratch d'affilée sur Lajas de Oro, avant de manquer la passe de trois sur El Brinco pour neuf petits dixièmes de seconde. L'Espagnol en attribuait toutefois la responsabilité à son aileron arrière endommagé.

Stéphane Lefebvre était la principale victime de la matinée. Le Français glissait hors de la route et ne parvenait pas à en extraire sa C3. Lorenzo Bertelli (Ford Fiesta) partait quant à lui en tonneau dans une épingle.

Rendez-vous sur WRC+ pour découvrir les caméras embarquées et résumés vidéo du Rally Guanajuato Mexico.

VIDEO

More News