Un dimanche en Italie :
Sordo gagne dans les derniers instants

Dani Sordo a décroché la deuxième victoire de sa carrière en remportant le Rally Italia Sardegna lors d'un dimanche marqué par la chute aux enfers d'Ott Tänak, jusqu'ici dominant.

Dani Sordo (Hyundai i20 WRC) a célébré son deuxième succès en 164 départs en Championnat du Monde FIA des Rallyes après qu'un problème de direction dans la dernière spéciale ne prive Ott Tänak (Toyota Yaris WRC) d'un troisième succès consécutif.

L'Estonien menait les débats dans la fournaise sarde depuis samedi matin et attaquait la Wolf Power Stage avec une demi-minute d'avance sur l'Espagnol avant de vivre un véritable cauchemar...

Sa direction le lâchait et l'envoyait en tête-à-queue. Contraint de rallier l'arrivée au ralenti, il perdait deux minutes et plongeait à la cinquième place finale. Le pilote Toyota Gazoo Racing peut toutefois se consoler en prenant la tête du championnat avec quatre points d'avance sur Sébastien Ogier (Citroën C3 WRC) avant la pause estivale.

Victorieux pour la première fois depuis le Rallye d'Allemagne 2013, Dani Sordo restait sans voix face à rebondissement de dernière minute.

« C’est incroyable », a-t-il réagi. « Je n'ai pas de mots pour décrire la situation, je suis vraiment choqué. C'est fabuleux de gagner, mais je suis désolé pour Ott qui était plus rapide que moi à certains moments du week-end. »

Le déception de Tänak pour son centième départ en mondial contrastait avec le bonheur de Teemu Suninen (Ford Fiesta), qui décrochait le meilleur résultat de sa carrière dès son premier rallye avec Jarmo Lehtinen. Les deux hommes se classaient à 13''7 du vainqueur.

Deuxième, Teemu Suninen signe le meilleur résultat de sa carrière.

Derrière, Andreas Mikkelsen (Hyundai i20 WRC) a remporté les quatre spéciales du dimanche pour compléter le podium à 18''9 du Finlandais.

Le Norvégien a pris l'avantage dans la dernière spéciale pour 9/10e face à Elfyn Evans (Ford Fiesta WRC) alors que le Gallois s'était vu crédité de sept secondes dans la matinée pour avoir été gêné dans la poussière de Kris Meeke (Toyota Yaris WRC) samedi après-midi.

Elfyn Evans (Ford Fiesta WRC) a terminé près d'une minute devant Ott Tänak, qui devançait Thierry Neuville (Ford Fiesta WRC). Le Belge, qui fêtait son 31e anniversaire aujourd'hui, a connu un week-end décevant, mais il reste dans la course au titre en n'étant qu'à sept points de l'Estonien.

Septième, Esappekka Lappi (Citroën C3 WRC) a fini devant Kris Meeke et les deux premiers concurrents engagés en WRC 2 Pro, Kalle Rovanperä (Skoda Fabia R5) et Jan Kopecký (Skoda Fabia R5).

Sébastien Ogier a connu un rallye marqué par plusieurs ennuis. Par deux fois, le Français a tapé une pierre au bord de la route en cassant des suspensions, mais il a réussi à arracher quatre points bonus dans la Power Stage.

Le Championnat du Monde FIA des Rallyes reprendra sur les routes en terre du Neste Rally Finland autour de Jyväskylä du 1er au 4 août.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Rally Italia Sardegna avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

VIDEO

More News