Sébastien Ogier minimise ses chances

Leader du Championnat du Monde FIA des Rallyes, Sébastien Ogier ne se voit pas remporter sa troisième victoire de la saison en Italie.

Vendredi, Sébastien Ogier devra ouvrir la route sur les pistes de terre de la première étape du Rally Italia Sardegna. Un handicap que le Français juge trop grand pour être surmonté les deux journées suivantes.

Sa position dans l'ordre des départs sur l'île méditerranéenne lui coûtera du temps précieux afin de trouver l'adhérence alors que ses rivaux partant après lui bénéficieront d’une trajectoire plus propre et plus rapide... À ses dépens !

« Être le premier sur la route veut plus ou moins dire que nous ne serons pas dans le match pour la victoire dès le départ vu à quel point les spéciales sont propres ici », a déclaré le sextuple champion du monde, qui compte une petite avance de deux points sur Ott Tänak avant l’épreuve. « Il semblerait que nous n’aurons aucune aide des cieux pour faire basculer la situation et la pluie tombée l’an dernier ne devrait pas être au rendez-vous cette fois… Je m'attends donc à un week-end difficile. Notre performance sur la première journée déterminera en grande partie notre résultat final, une fois de plus. »

Si Sébastien Ogier se retrouve dans cette position, c'est aussi parce qu'Ott Tänak a fait le choix de sacrifier des points bonus lors de la Wolf Power Stage il y a dix jours au Portugal. En ralentissant dans les derniers mètres, l'Estonien s'est ainsi assuré que son rival conserve la tête du championnat et ouvre donc la route sur le rallye suivant.

Triple vainqueur en Sardaigne, le champion du monde en titre n'est toutefois pas étranger au balayage de la route. Il a déjà occupé ce rôle ingrat au Portugal, et avec brio puisqu'il parvenait à minimiser le temps perdu vendredi avant de s'offrir un sixième podium en sept départs avec la Citroën C3 WRC, dont les performances sur faible adhérence semblent en progrès.

Sébastien Ogier (à gauche) voudra empêcher Ott Tänak de signer une troisième victoire consécutive.

Pour son centième départ en mondial, Ott Tänak visera avant la pause estivale un troisième succès consécutif au volant de sa Toyota Yaris après que ses victoires acquises au Chili et au Portugal l'ont relancé dans la course au titre.

Le troisième homme dans cette passionnante bataille n'est autre que Thierry Neuville. Remis d’un accident spectaculaire au Chili, le Belge s'est relancé en terminant deuxième au Portugal pour revenir à dix points de Sébastien Ogier avant de retrouver un rallye où il s'est imposé en 2016 et 2018.

« C’est l’une de mes épreuves préférées », a-t-il affirmé. « Elle convient parfaitement à mon style de pilotage et à notre système de notes. L’intensité du championnat monte petit à petit et je crois que ce sera à nouveau très serré. »

Avec des températures supérieures à 30°C et des routes laissant place à de grosses ornières lors des répétitions, le Rally Italia Sardegna est l'une des manches les plus difficiles du calendrier. En outre, les pistes sont rapides, mais étroites, tout en étant longées d'arbres et de rochers ne laissant qu'une infime marge d'erreur.

Le rallye débutera jeudi soir à Alghero. Les pilotes disputeront dix-neuf spéciales totalisant 310,52 km chronométrés avant les célébrations et le traditionnel plongeon dans le port dimanche après-midi dans cette même ville.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Rally Italia Sardegna avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

VIDEO

More News