Bilan de mi-saison : Hyundai

Aujourd’hui, notre bilan de mi-saison passe à la loupe les progrès réalisés par Thierry Neuville et les diverses fortunes endurées par ses équipiers au cours des huit rallyes disputés jusqu'ici.

Revenir un an en arrière pourrait s'avérer difficile pour Thierry Neuville. Il y a douze mois, le Belge comptait vingt-sept points d'avance après une superbe victoire ravie à Sébastien Ogier dans la dernière spéciale du Rally Italia Sardegna, juste avant la pause estivale. Il s'agissait alors de sa troisième victoire de l'année.

Cette saison, il a gagné à deux reprises et occupe le troisième rang à sept points de la tête. Il a également connu l'un des plus gros accidents de sa carrière en abordant trop vite un virage à gauche au Copec Rally Chile.

Sa pointe de vitesse ne fait toutefois aucun doute. Seul Ott Tänak, le leader du championnat, a remporté plus de spéciales que lui et ses victoires consécutives en France et en Argentine ont suffi à le mener au sommet du classement.

Sa sortie en Sardaigne a toutefois offert un contraste saisissant. Après avoir plongé dans le port d'Alghero en héros l'an passé, Thierry Neuville a cette fois connu un rallye difficile et éprouvant, marqué par une succession de choix de pneus risqués et l'une des rares erreurs de son copilote Nicolas Gilsoul. Le résultat : une sixième place en guise de consolation.

La bonne nouvelle pour Hyundai sur l’île italienne est venue de Dani Sordo, auteur de sa deuxième victoire en mondial, la première sur terre. Un succès de l'Espagnol qui a fait la joie du parc d'assistance pour son cinquième départ de la saison.

Sébastien Loeb a réussi à atteindre le podium au Chili.

Dani Sordo partage son volant avec le nonuple Champion du Monde des Rallyes Sébastien Loeb, engagé pour la première fois dans une WRC d'usine autre qu'une Citroën au Rallye Monte-Carlo.

Le Français a fait de beaux progrès dans l'apprentissage de sa nouvelle voiture en seulement cinq rallyes, atteignant même le podium en finissant troisième au Chili avant que ses espoirs de première victoire pour Hyundai s'envolent sur un problème de pression d'essence au Portugal.

De son côté, Andreas Mikkelsen espère que sa troisième place en Sardaigne mettra définitivement fin à un début d'année discret. Le Norvégien a connu deux abandons lors des trois premiers rallyes avant d'être écarté en faveur de Sébastien Loeb pour la Corse.

S'il a rebondi en terminant deuxième en Argentine, sa performance au rendez-vous suivant a été des plus décevantes puisqu'il ne pointait qu'au septième rang au Chili. 

L'autre bonne nouvelle pour Hyundai est toutefois sa belle avance au championnat constructeurs puisque les Hyundai i20 Coupé WRC vont entrer dans la seconde partie de saison avec quarante-quatre points d'avance sur leurs rivales.

VIDEO

More News