Bilan de mi-saison : Citroën

Chez Citroën Racing, Sébastien Ogier a retrouvé d'anciens collègues et le sextuple champion du monde a rapidement trouvé ses marques durant la première moitié de saison 2019.

Le Champion du Monde en titre pointe au deuxième rang du classement général à quatre points seulement d'Ott Tänak.

Si Sébastien Ogier et Citroën n'ont pas réussi à écraser la concurrence comme nous avons pu le voir ces dernières années, le Français a fait preuve d'une régularité exceptionnelle puisque personne n'a fait mieux que ses six podiums en huit rallyes.

Le plus marquant restera sans doute sa sixième victoire consécutive (la septième au total) au Rallye Monte-Carlo. Un pilote français victorieux sur des routes françaises dans une voiture française : l'association a donné une véritable leçon de français à l'ensemble du peloton !

Sébastien Ogier a perdu les commandes dans un mur de neige en Suède, mais il ne lui a fallu que quatre manches et une deuxième place au Chili pour revenir au sommet. Son podium au Portugal lui a ensuite permis de rester devant avant le Rally Italia Sardegna, où il n'espérait pas ouvrir la route...

Sur l'île italienne, le Français a connu sa sortie la plus difficile de l'année. Rentré trop tôt dans un virage, il cassait la suspension avant gauche de sa Citroën C3 WRC contre l'un des gros rochers bordant la spéciale de Monte Baranta. Furieux contre lui-même, Sébastien Ogier a fait le dos rond en reconnaissant ses torts avant de transformer les deux journées suivantes en séances d'essais. À une spéciale de la fin, il acceptait - tout comme son autre rival Thierry Neuville - l'idée qu'Ott Tänak allait faire le trou avant la pause estivale.

C'était sans compter sur un ultime rebondissement dans le Wolf Power Stage leur permettant de rester au contact de l'Estonien...

Une première partie de saison difficile pour Esapekka Lappi.

Sébastien Ogier a toutefois démontré toute son obstination et sa détermination. Si les évolutions apportées par Citroën à la fin de l'été et de l'automne portent leurs fruits, il pourrait sérieusement envisager un septième titre consécutif.

Il n'était d'ailleurs pas le seul à rejoindre Citroën cette année, Esapekka Lappi ayant lui choisi de quitter Toyota pour rejoindre l'équipe basée à Versailles.

Deuxième dès son deuxième rallye avec la Citroën C3 WRC, il s'est vite senti chez lui dans sa nouvelle voiture et sa nouvelle écurie en Suède... Hélas, ce podium obtenu dans la neige allait être jusqu'ici le meilleur résultat du sympathique finlandais.

À plusieurs reprises, Esapekka Lappi a semblé perdu en essayant de trouver l'alchimie avec sa monture pour délivrer des performances dignes de sa victoire au Neste Rally Finland 2017. Il reste toutefois son plus grand critique et il sait qu'il devra redoubler d'efforts pour améliorer ses résultats.

Citroën occupe la troisième place du championnat constructeurs et a perdu du terrain face à M-Sport Ford lors des deux derniers rallyes.

VIDEO

More News