Pologne, Dimanche:
Nouvelle victoire pour Neuville

Le 74e Rallye de Pologne a offert l'une des plus belles luttes de l’histoire du WRC, à l'avantage de Thierry Neuville.

Thierry Neuville (Hyundai i20) ajoute un troisième succès à son compteur cette saison après l'abandon du leader Ott Tänak (Ford Fiesta) à trois spéciales du but. Le Belge est désormais revenu à onze points de Sébastien Ogier (Ford Fiesta) à cinq manches du dénouement de cette saison.  

Le spectacle était au rendez-vous de cette édition du Rallye de Pologne entre conditions dantesques, précipitations torrentielles, rafales et mares de boue. Sur les vingt-trois spéciales, le leader de l'épreuve a changé à dix reprises tant Thierry Neuville et Ott Tänak se battaient à coup de dixièmes de secondes.  

Thierry Neuville débutait le dimanche en tête, mais une superbe prestation d'Ott Tänak sur la première spéciale lui permettait de reprendre les commandes avant de percuter un arbre sur la spéciale suivante.

S'il ralliait l'arrivée, les dégâts sur la voiture de l'Estonien étaient trop importants pour pouvoir poursuivre. Dès lors, Thierry Neuville n’avait plus qu’à gérer jusqu'à l'arrivée pour précéder son équipier Hayden Paddon (Hyundai i20) de 1'21''9, lui-même 56''9 devant Sébastien Ogier. 

« Ott effectuait une superbe prestation et personne ne veut céder du terrain dans ce genre de duel », résumait le vainqueur, auteur d'un sixième podium consécutif. « J’étais vraiment désolé pour lui et je le félicite pour sa performance avant l'accident. Il était à nouveau impressionnant et il fait partie de ces pilotes qui sont très difficiles à battre. »

Paddon a mis fin à douze mois d'absence sur le podium.

Fort de son premier succès au Rallye d’Italie le mois dernier, Ott Tänak voulait récidiver en Pologne, mais il devra finalement se contenter d'un troisième abandon sur cette épreuve qu'il menait aussi en 2015 et 2016. 

« C’est arrivé sur la seule portion boueuse en forêt. Je ne m’attendais peut-être pas à ce que la route soit aussi mauvaise. J’ai touché le talus avec l'arrière, ce qui m'a projeté dans l'arbre. Allais-je trop vite ? Si vous voulez gagner, il faut attaquer. »

Après une disette de près d'un an, Hayden Paddon retrouvait le chemin du podium. Si le Néo-Zélandais ne pouvait suivre le rythme des leaders vendredi sur les routes détrempées. Sa régularité, sa propreté et ses trois victoires en spéciales lui permettaient d'être dignement récompensé.

Dès le début du rallye, Sébastien Ogier était handicapé par une série de problèmes. Malgré une excursion dans un champ ce matin, le Français réussissait à garder Dani Sordo (Hyundai i20) à 26’’6. Victime d'une crevaison ce matin, l’Espagnol finissait avec 24''4 d'avance sur Stéphane Lefebvre (Citroën C3), qui égalait son meilleur résultat de sa carrière.

Un tête à queue dans la dernière spéciale coûtait la cinquième place à Teemu Suninen (Ford Fiesta), impressionnant pour ses débuts en World Rally Car. Mads Østberg (Ford Fiesta) et Elfyn Evans (Ford Fiesta). Enfin, Andreas Mikkelsen (Citroën C3) prenait le dessus sur Juho Hänninen (Toyota Yaris) pour le gain de la neuvième place.

La campagne d'été du WRC se poursuivra à Jyväskylå pour la manche la plus rapide du championnat, le Rallye de Finlande (27-30 juillet).

Video

More News