Monte-Carlo, vendredi :
Ogier échappe encore au pire

Fait rare, Sébastien Ogier a commis ce vendredi une deuxième erreur qu'il a su surmonter tout en restant plus que jamais en lice pour remporter un cinquième Rallye Monte-Carlo consécutif.

Dans l'avant-dernière spéciale du jour, Sébastien Ogier (Ford Fiesta) glissait dans un fossé et voyait fondre son avance de près de quarante secondes pendant que des spectateurs l'aidaient à revenir sur une route détrempée au cœur des Alpes.

La veille, le Français avait été surpris par une plaque de verglas dans un virage lors d'une première nuit tumultueuse. Malgré ces péripéties, il terminait la deuxième journée avec une avance de 14''9 sur Ott Tänak (Toyota Yaris).

« C’était une journée difficile », confiait le leader de la première manche du Championnat du Monde FIA des Rallyes. « Mais nous sommes là et toujours en tête. Bien sûr, cela aurait été mieux sans le tête-à-queue. Nous aurions une minute d’avance. Nous devrons être meilleurs demain. »

Cinquième jeudi soir, Ott Tänak remontait au deuxième rang. Si le nouveau pilote Toyota Gazoo Racing manquait de confiance sous les fortes averses, cela n'empêchait pas l'Estonien de remporter deux des six spéciales du jour tout en étant l'un des trois pilotes à se relayer à la poursuite de Sébastien Ogier.

Ott Tänak est passé de la cinquième à la deuxième place.

Deuxième hier, Andreas Mikkelsen (Hyundai i20) perdait une place en manquant un croisement dans la première spéciale du jour avant d'abandonner dans la foulée sur le routier, alternateur cassé.

Son équipier Dani Sordo (Hyundai i20) héritait de la deuxième position, mais il rétrogradait à son tour, victime d'une erreur dans le choix de ses pneumatiques et d'un essuie-glace récalcitrant. Vendredi soir, l'Espagnol pointait à 59''7 d'Ott Tänak.

Chez Toyota, les Finlandais Esapekka Lappi et Jari-Matti Latvala portaient à trois le nombre de Yaris présentes dans le quinté de tête. Esapekka Lappi était en embuscade, 10''2 derrière Dani Sordo, tout en devançant de seulement 2/10e de seconde son compatriote victime de sous-virage en matinée.

Kris Meeke (Citroën C3) terminait l'étape isolé au sixième rang à 1'35''4 de Jari-Matti Latvala. Le Britannique avouait qu'il faudrait compter sur les problèmes des autres pour espérer remonter au classement. Derrière lui, on retrouvait les deux M-Sport Ford de Bryan Bouffier (Ford Fiesta) et d'Elfyn Evans (Ford Fiesta), auteur du meilleur temps sur deux spéciales après avoir perdu beaucoup de temps dans une crevaison la nuit précédente.

Après avoir perdu plus de quatre minutes dans un bas-côté jeudi, Thierry Neuville (Hyundai i20) remontait en neuvième place. Le Belge vise désormais une arrivée dans les six premiers. Craig Breen (Citroën C3) complétait le top dix après avoir perdu plus de trois minutes ce matin en raison d'un problème de freins.

Samedi, les concurrents affronteront deux boucles identiques de deux spéciales au nord de Gap avant de revenir sur Bayons - Breziers, déjà disputée jeudi en nocturne. Au terme des 117,55 km chronométrés, les équipages effectueront un long trajet pour revenir à Monaco avant l'étape dominicale disputée sur les hauteurs de la Principauté.

Rendez-vous sur WRC+ pour suivre le Rallye Monte-Carlo sur WRC All Live.

Video

More News