Dimanche, Monte-Carlo :
Ogier glane un quatrième succès

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont commencé la défense de leur titre de Champions du Monde des Rallyes par une victoire lors du Rallye Monte-Carlo, à bord de leur Ford Fiesta RS WRC.

Ils ont terminé avec 2’15’’ d’avance sur leurs plus proches poursuivants, après quatre journées passées sur des routes au revêtement changeant. Ce sont des débuts de rêve pour l’équipage français, qui a rallié M-Sport cet hiver, et qui offre au préparateur britannique ains qu’à Ford leur premier succès depuis novembre 2012.

Jari-Matti Latvala s’est classé deuxième au volant de sa Yaris WRC, offrant à Toyota son premier podium depuis 17 ans, et dès son retour parmi l’élite. Ce dimanche, des problèmes de moteur sur la Fiesta RS WRC ont empêché l’Estonien de terminer deuxième et offrir un doublé à M-Sport. Il a toutefois réussi à se classe troisième.

Ogier a pris les commandes samedi après-midi, profitant de l’abandon de Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupé WRC), sur casse de suspension après être sorti de la trajectoire. Le Français a alors profité d’une confortable avance pour attaquer la journée de dimanche avec confiance.

Latvala a mené sa Toyota Yaris à la deuxième place

« J’espérais bien sûr gagner mais le faire dès le premier rallye, avec un petit mois de collaboration et si peu de préparation, ça semble complètement incroyable, a réagi Sébastien Ogier. Les conditions ne nous ont pas tenu la vie facile, avec de la neige le premier jour, et de la neige encore dans la dernière spéciale. »

Latvala, d’abord en difficulté pour se mettre dans le bon rythme, a su trouver de bons réglages pour afficher un meilleur niveau de performance. Troisième au départ de cette dernière étape, il a hérité de la deuxième place suite aux ennuis moteur de la Fiesta d’Ott Tänak.

Avec aucun passage à l’assistance, Tänak a dû réparer lui-même sa monture, ce qui lui a permis de conserver sa place sur le podium, derrière le Finlandais. Il a su garder de la marge sur Dani Sordo (Hyundai i20 Coupé WRC), malgré une dernière spéciale disputée sur des routes de plus en plus enneigées.

Craig Breen a fini à une belle cinquième place, au volant d’une DS 3 aux spécifications 2016. Elfyn Evans complète le top 6 en Fiesta. Le Gallois a remporté trois spéciales le samedi, équilibrant le bilan d’un rallye qui avait bien mal commencé sur le verglas et la neige.

Vainqueur du WRC 2, Andreas Mikkelsen a terminé septième, devant son coéquipier Jan Kopecky, les deux hommes sur Skoda Fabia R5. Stéphane Lefebvre a réalisé une très belle dernière journée, avec une victoire dans la spéciale du Col de Turini et une deuxième place dans la Power Stage, lui offrant quatre points, en plus des deux unités de la neuvième place. Bryan Bouffier, troisième du WRC 2, complète le top 10.

C’est Thierry Neuville, reparti dimanche matin en Rally 2, qui a remporté la Power Stage, remportant pour la première fois 5 points de bonus. En effet, désormais ce sont les cinq pilotes les plus rapides qui sont récompensés, le meilleur inscrivant 5 points. Kris Meeke n’a pas pu finir le rallye ; reparti en Rally 2 samedi matin, il avait été percuté sur secteur routier, alors qu’il roulait vers Monaco, samedi soir.

Les pilotes auront encore droit à la neige le mois prochain, lors du Rallye de Suède, du 9 au 12 février.

Retrouvez les meilleurs moments du Rallye Monte-Carlo sur WRC+.

 

Video

More News