Avant la Suède :
retour sur l'édition 2018

Malgré une bataille féroce pour la victoire, le Belge Thierry Neuville avait su conserver son sang-froid pour remporter le Rallye de Suède 2018 et prendre la tête du championnat. Voici comment il y est parvenu.

Vendredi
À l'issue de la première étape, Thierry Neuville occupait la tête avec 4''9 d'avance sur son équipier Andreas Mikkelsen et 12''1 devant la troisième Hyundai i20 WRC confiée à Hayden Paddon.
 
Seulement sixième après la super-spéciale de jeudi, le Belge avait pris les devants dans l'ES3 alors que les premiers à s'élancer goûtaient aux plaisirs de la neige fraîche.

Quatrième avec deux victoires de spéciale en poche, Craig Breen (Citroën C3 WRC) comptait 6/10e d'avance sur Mads Østberg (Citroën C3 WRC), suivi de près par Teemu Suninen (Ford Fiesta WRC).

De leur côté, Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris WRC), Ott Tänak (Toyota Yaris WRC) et Sébastien Ogier (Ford Fiesta WRC) payaient le prix fort pour ouvrir la route. C'était particulièrement le cas du Français, qui lâchait près de trois minutes et plongeait au douzième rang.

Samedi
Thierry Neuville s'échappait en bouclant la deuxième journée avec une marge de 22''7 sur Craig Breen, lancé à sa poursuite. 

Dans la matinée, un petit souci de sélecteur de vitesses et un tête-à-queue avaient pourtant failli coûter gros au leader, mais Andreas Mikkelsen, son plus proche adversaire à ce moment, partait également à la faute au même endroit.
 
Andreas Mikkelsen chutait alors à la quatrième place avant de revenir sur le podium provisoire aux dépens d'Hayden Paddon. Le Norvégien était toutefois impuissant face au retour de Craig Breen et il terminait l'étape à 9''3 de l'Irlandais et 16''6 devant son équipier en difficulté avec ses réglages dans les forêts enneigées.
 
Auteur de trois scratches, Ott Tänak perdait deux minutes dans un accrochage avec Kris Meeke (Citroën C3 WRC), alors contraint à l'abandon.

Dimanche
Serein en tête, Thierry Neuville scellait sa victoire avec 19''8 d'avance sur Craig Breen. Ce dernier devait toutefois résister aux attaques d'Andreas Mikkelsen, revenu à 8''5, afin de s'offrir le meilleur résultat de sa carrière en WRC.
 
Parti à la faute en début d'épreuve, Esapekka Lappi (Toyota Yaris WRC) gagnait deux places pour terminer à seulement 17''5 du podium. Sa remontée avait été toutefois aidée par Hayden Paddon, qui calait dans la dernière spéciale et voyait le Finlandais le devancer pour 8''6.
 
Mads Østberg se classait sixième tandis qu'Ott Tänak et Sébastien Ogier ne parvenaient pas à rattraper le temps perdu et devaient finalement se contenter des deux dernières places au sein du top dix.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Rally Sweden avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

Video

More News