Un samedi en Suède :
Latvala leader surprise !

Jari-Matti Latvala est le leader surprise du Rallye de Suède au terme de la journée de samedi, suite à l’abandon de celui qui était l’homme fort jusque-là, Thierry Neuville.

Thierry Neuville possédait une confortable quand il s’est élancé dans le dernier chrono du jour, la super spéciale de Karlstad. Le pilote belge de la Hyundai i20 Coupé WRC est alors parti à la faute, sa voiture heurtant un bloc de béton. Avec un bras de direction cassé, elle était alors dans l’incapacité d’aller plus loin.

Son retrait permet à Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) de passer au premier rang, avec une avance de 3’’8 sur Ott Tänak (Ford Fiesta RS). L’Estonien a été le pilote le plus rapide de cette deuxième journée, ne cessant de réduire l’écart sur Latvala. Champion du Monde en titre, Sébastien Ogier (Ford Fiesta RS) est troisième, à 12’’8 de Tänak.

C’est le deuxième rallye consécutif que Neuville achève le samedi soir alors qu’il était en tête. En effet, au mois de janvier, il avait cassé sa suspension dans la dernière spéciale du samedi lors du Rallye Monte-Carlo.

Le Belge avait fait le plus dur vendredi, en prenant plus de trente secondes d’avance sur Latvala. Avec le meilleur temps dans l’ES14 ce samedi, juste avant la super spéciale de Karlstad, il avait porté son avance à 43’’3. 

Ce samedi, la journée s’est disputée sur neige, la nuit ayant en plus apporté une couche de poudreuse de 5 à 6 centimètres. Ainsi, certains avaient du mal à trouver de l’adhérence ; Latvala n’arrivait d’ailleurs pas à retrouver son rythme de la veille. Dans la matinée, il regrettait notamment d’avoir emmené deux roues de secours, quand Tänak alignait les meilleurs chronos.

« Je suis trop lourd de l’arrière et la voiture n’est pas assez rapide dans les longs virages », avait confié Latvala.

Libéré de son rôle d’ouvreur, qui ne lui avait pas permis de briller vendredi, Sébastien Ogier a rapidement pris le dessus sur Kris Meeke (Citroën C3), pour ce qui était alors la bataille pour la quatrième place. Ce samedi, le Français termine donc sur la troisième marche du podium.

Ainsi installé au cinquième rang, Meeke réalisait une prestation satisfaisante quand il est parti à la faute dans l’après-midi. Le Nord-Irlandais est resté coincé dans la neige, puis les spectateurs ont réussi à dégager sa C3 ; il a accumulé huit minutes de retard mais a pu terminer la journée.

Son erreur a permis à Dani Sordo (Hyundai i20 Coupé) de remonter au quatrième rang. L’Espagnol a terminé avec 25 secondes d’avance, qui dispute sa première course en Citroën C3. Il a confié vouloir progresser pas à pas avec cette nouvelle monture.

Elfyn Evans (Ford Fiesta RS) occupe la sixième place devant Hayden Paddon (Hyundai i20 Coupé), qui a roulé toute la matinée sans direction assistée. Il a perdu environ quatre minutes en raison de ce qu’il a appelé comme « mâter un lion de 200 kilos ».

Stéphane Lefebvre (DS 3) est huitième, devant les deux pilotes les plus rapides du WRC 2, Pontus Tidemand et Teemu Suninen. Dimanche, Thierry Neuville redémarrera en 13e position, avec une pénalité de 10 minutes.

À noter que les vitesses étaient tellement élevées lors du premier passage de la spéciale de Knon (environ 137 km/h), ce qui a conduit les organisateurs à annuler le deuxième passage, pour des raisons de sécurité (la limite est fixée à 130 km/h).

L’étape dominicale comprend trois spéciales, deux passages dans celle de Likenäs, avant celui dans celle de Torsby, cadre de la Power Stage télévisée.

Video

More News