Retour sur le Rallye
de Suède 2014

Seul vrai rallye hivernal de la saison, le Rallye de Suède est une épreuve à part dans la saison. Mais l’édition 2014 a marqué les esprits, notamment par son absence de neige.

Avec des températures montées jusqu’à 3°C et des averses fréquentes, le Rallye de Suède 2014 a proposé davantage de routes sur terre que sur neige. La préservation des pneus était donc au centre de toutes les préoccupations. Mais, malgré ces températures exceptionnellement clémentes, il y avait encore assez de neige pour permettre aux pilotes de s’affronter.

Avant la prochaine manche du Championnat du Monde des Rallyes 2015, WRC.com revient sur les moments marquants de l’édition 2014.

Mercredi 5 et jeudi 6 février

Le rallye 2014 s’était disputé du mercredi au samedi. Le premier à se mettre en action avait été Andreas Mikkelsen, leader surprise du début d’épreuve après la super spéciale de Karlstad. Le jeudi, c’est son coéquipier, Sébastien Ogier, qui a pris le relais. Les deux hommes ont alors rivalisé tout au long de la journée. Les commandes ont ainsi changé trois fois de mains, pour finir, après l’ES7, au leadership d’Ogier. Le Français comptait ainsi 5,8 secondes d’avance sur Mikkelsen, qui avait volontairement cédé un peu de terrain pour préserver ses pneus.

Troisième, Jari-Matti Latvala permettait à Volkswagen de compter les Polo R WRC aux trois premières places. Mais le Finlandais affichait sa frustration, ne pouvant se battre pour la tête de course, et plus généralement ne pouvant pas contester le rythme de ses coéquipiers.

Mais la performance du jour était à mettre à l’actif d’Ott Tanak ! Après 12 mois loin des routes du WRC, l’Estonien se distinguait au volant de la Ford Fiesta RS WRC. Il remportait ainsi une spéciale et terminait la journée en quatrième position, à seulement 2,6 secondes de Latvala.

Pour sa première sortie en DS 3 WRC sur ce revêtement, Mads Ostberg manquait cruellement de confiance. Après quelques changements à la mi-journée, il parvenait à mieux rouler dans l’après-mis, parvenant à rivaliser avec Mikko Hirvonen pour la cinquième place. 

Mikkelsen avait pris le meilleur départ

Vendredi 7 février

Le peu de neige présente sur ce Rallye de Suède se manifestait le vendredi, rebattant les cartes au sein du top 3. L’essentiel de l’action se passait durant une matinée riche en rebondissements. Un manque de concentration conduisait Ogier à envoyer sa Polo dans un mur de neige dans la première spéciale. Il y perdait 4’30’’ et laissait la tête à Mikkelsen. Deux spéciales plus loin, le Norvégien passait dans un fossé à haute vitesse. S’il n’y perdait que quelques secondes, cela suffisait à Latvala pour hériter des rênes.

Le Finlandais portait son avance jusqu’à une dizaine de secondes. Mais, ayant attaqué fort sur les routes nordiques, le pilote VW avait tellement détérioré ses pneus qu’il en souffrait ensuite.  Il terminait la journée en tête mais avec seulement 3,6 secondes d’avance sur Mikkelsen. Ostberg complétait le podium, à 39,4 secondes de la tête, après avoir pris le meilleur sur Hirvonen. Tanak, qui a fait un tête-à-queue et a connu des problèmes de notes, a ensuite redressé la barre pour terminer l’étape en cinquième position.

Ogier, revenu de sa sortie matinale, avait signé quatre meilleurs temps consécutifs, terminant la journée au neuvième rang. En revanche, la réussite n’était pas au rendez-vous pour Hyundai. Thierry Neuville devait renoncer dès la première spéciale avec une suspension avant cassée. Juho Hanninen perdait lui une roue à l’avant. Sur Ford Fiesta WRC, Robert Kubica plongeait au classement, ayant perdu 20 minutes lors de sorties de route. 

Samedi 8 février 

La dernière étape mettait donc aux prises Latvala et Mikkelsen, un duel nordique sur ce Rallye de Suède. Le Norvégien parvenait à faire son retard dans les premiers kilomètres de la premières spéciales mais Latvala se reprenait et confortait son avantage. Le sort était scellé dans le secteur suivant, Mikkelsen perdant plus de vingt secondes en tapant un mur de neige. Latvala pouvait célébrer une victoire le plaçant en tête du classement du Championnat du Monde. 

Le pilote VW glanait sa première victoire en Suède depuis 2008, en s’imposant avec une marge de 53,6 secondes sur Mikkelsen. Le Norvégien en profitait pour monter, pour la première fois, sur le podium d’une épreuve WRC. Son compatriote Ostberg montait sur la troisième marche de ce podium, terminant avec seulement 5,9 secondes de retard sur Mikkelsen, collectant ainsi un quatrième podium consécutif en Suède.

Hirvonen terminait à 1min27,4 derrière, devant la belle surprise de ce rallye, Tanak, cinquième à 33,6 d’Hirvonen. Grâce à sa belle remontée, Ogier terminait au sixième rang, dépassant Henning Solberg au terme de l’avant dernière spéciale. Pontus Tidemand, Craig Breen et Kris Meeke complétaient le tableau final. Meeke a perdu beaucoup dans la dernière journée, ayant glissé de la sixième place après avoir tapé un mur de neige. 

More News